04 – Le Redortiers – RandoCool – Les bergeries du Contadour

04 – Le Redortier
RandoCool
Les bergeries du Contadour

23 septembre 2017

 

Le résumé :

Le groupe d’une dizaine de randonneurs se retrouve à la mairie du Contadour. Une fois le groupe au complet, nous remontons dans nos voitures pour gagner le départ de la rando au point « Le Trait ».
Une fois tout le monde en tenue, nous attaquons la toute petit partie de la randonnée sur goudron, le temps de gagner la Tinette, ancienne ferme auberge réputée.
Après la Tinette, plutôt que de prendre le sentier, raide, nous prenons la piste qui nous permet de voir de beaux paysages et un cheval, près d’un arbre. Se détachant du fond bleu du ciel, ils sont magnifiques.
Arrivés en haut du sentier boudé au départ, nous le prenons pour la suite car là, c’est plat !
Nous cheminons jusqu’à la bergerie effondrée et quittons provisoirement le sentier pour gagner un peu plus bas le borie en parfait état.
Après un retour sur le sentier nous le suivons jusqu’au Jas des Terres du Roux.
Cet ensemble, parfaitement restauré, constitué par la bergerie, la cabane du berger, la citerne et l’enclos est classé aux monuments historiques depuis 1993.
Nous continuons par le chemin derrière le jas pour monter au nord, vers une bergerie effondrée.
Nous continuons vers un cairn… Habituellement, on dit que les cairns sont des balises pour les voyageurs bien que ce ne soit pas une règle absolue. Ici, en regardant la carte, il semble que celui-ci soit à la limite entre les Terres du Roux et les Fraches. Serait-ce une borne de propriété ?
Aux Fraches, nous passons vers une longue bergerie en activité puis devant une autre dont la toiture est tombée, laissant sur place les arcs qui la supportaient. Tout près, nous faisons une halte devant un igloo … une petite protection pour un ou deux hommes.
Nous continuons vers le nord et croisons un groupe d’une vingtaine de personnes accompagné d’un chien qui ne leur appartient pas et qui décide de changer de groupe pour nous suivre.
C’est à partir de là que ça a commencé à foirer.
Nous passons devant le Jas des Agneaux, dont le moins que l’on puisse dire c’est que c’est la construction la plus moche de la journée.
Nous sommes bientôt sur la crête de la montagne de Lure que nous devons suivre peu de temps.
Alors que nous somme à proximité d’une géocache, je suis stupéfait de voir que le chien semble dressé à trouver les géocaches. Le voici qui se met à tourner inlassablement autour de l’endroit qui en dissimule une !
Et là, trahison suprême, j’apprends que l’une des membres du groupe, pourtant géocacheuse, a téléphoné au propriétaire de ce chien en or pour que le propriétaire vienne le chercher !
Alors que j’hésite à l’étrangler, un groupe d’une trentaine de personne nous rattrape et visiblement, je suis connu car l’une des personnes suit mon site internet ! A ben merde alors, on est plus qu’au milieu de nulle part, sur la crête de la montagne de Lure, un chien dressé à la recherche des caches nous accompagne et voila que quelqu’un que je n’ai jamais vu me reconnaît en passant … Heu … elle est où la caméra cachée ?
Bon, on marche avec l’autre groupe, ce qui me fait passer l’envie d’étrangler quelqu’un (heureuse diversion !) quand le maître  arrive pour récupérer son chien.
Tant pis … des centaines de points au géocaching s’éloignent avec les sommes astronomiques contre lequel j’aurai pu le vendre …
Une fois au Cairn du Pape, notre seul groupe bifurque vers le Cairn du sous-pape où nous décidons de l’endroit magnifique pour nous installer et faire la pause du pique-nique.
L’endroit est réellement magnifique, nous avons une vue vers le mont Ventoux, une herbe verte, un cairn magnifique, …
Je m’adosse à un arbre, sort ma gamelle de mon sac … quand un gros 4×4 blanc se pointe et s’arrête à 20 m de nous devant le cairn et une femme en sort pour le prendre en photos. Sans déconner, les gens viennent en 4×4 pour visiter ce coin perdu, non, mais c’est quoi cette connerie ? Elle peux par marcher ?
Cette randonnée est irréelle, je me calme en attaquant mon repas quand un autre 4×4 arrive se se gare … pile en face de moi à 50 m.
Je suis adossé à mon arbre, à des kilomètres de la civilisation la plus proche et ce second 4×4 noir se gare pile dans mon axe de vision. Mais c’est pas vrai … Qui c’est qui tient cette camera cachée de merde ?
Un couple en descend et semble chercher quelque chose … du coté de l’arbre où est placé une autre géocache (oui, je sais, j’en ai en pagaille dans le coin).
Pour ne pas être venu à pied ou en vélo mais en 4×4, je refuse de lever mon cul et de les aborder pour voir s’ils sont bien géocacheurs. Je MANGE !
Non, mais on est en plein rien du tout et il faut qu’ils s’arrêtent pile devant nous ! Je le crois pas !
Une fois le repas terminé, le 4×4 se barre. On en profite pour aller voir et le journal de visite n’a pas été signé aujourd’hui. Ils ne l’ont pas trouvés, normal, ils ne l’ont pas mérité !
Je fais des photos du cairn, des environs, quand on me demande quel est cet observatoire que l’on voit au loin avec des jumelles. Bon, sans les jumelles, je vois que dale.
Je note notre position et le besoin de regarder sur Peak Finder pour avoir le nom de la montagne concernée.
De retour à la maison, effectivement, à 12,5 km de nous, la Montagne de Bergiès abrite le CosmoDrôme, l’Observatoire Claude Tavenier.
On repart et l’irréel continue. Après des groupes improbables d’où on me reconnait, après un chien dressé au géocaching, alors que je ne cesse de dire qu’on est au milieu de nulle part et bien on tombe sur 2 semi-remorques. C’est normal …
Ils chargent du bois.
Le groupe continue vers le grand Fayard que l’on ne peut approcher car derrière une clôture pour animaux.
Le groupe poursuit vers les deux bergeries que je veux absolument approcher pour faire des photos afin de créer mon premier waymark dans la catégorie des lieux de cinéma … et tout ce qui peut foirer foire car les deux bergeries sont derrière deux clôtures pour animaux. Pour la bergerie de Jules, des ânes viennent même nous saluer. Je regarde un peu croyant reconnaître l’âne de Shrek, mais non, ils se taisent. Enfin quelque chose d’à peu près normal.
Nous continuons et au plus mauvais moment, alors que nous sommes sur la piste à flanc du ravin de Font Brune, le vide à gauche et un talus très raide à droite … et bien c’est le moment choisi par les deux semi-remorques pour débouler à font. On saute sur le talus pour les éviter et je pense être maudit !
Je fait le reste de la randonnée en roue libre jusqu’aux voitures, heureusement proche, je refuse de continuer à noter les événements !
On boit le thé glacé accompagné de chocolat, de gâteaux, … et le groupe se sépare.

La carte :
Estimations :
Longueur : 11 km
Dénivelé cumulé : 273 m
Géocaches : 8
La carte interactive de la journée

 

LogoGpsies

Les photos de la journée

Un 360° de cette journée
Le cairn du sous-pape

Publicités

83-04 – Esparron – Rand’eau – Le canal du Verdon

83-04 – Esparron de Verdon – Rand’eau – Le canal du Verdon

samedi 15 septembre 2018

Blason Esparron-de-Verdon

La carte : 

Le déroulement : 

Une courte randonnée avec un départ dans le Var (Saint Julien le Montagnier) mais dès les premiers mètres nous étions serons dans les Alpes de Haute Provence (Esparron de Verdon) pour toute la randonnée.

Le sentier a été aménagé afin de supprimer les quelques passages dangereux et étroits entre le canal et le lac, aussi, il nous faut de temps à autre descendre dans le canal et en ressortir. Cezs changement se font par des sentier, quelques fois des escaliers mais toujours bien aménagés et bien indiqués.

Nous avons suivi ce canal du Verdon.

Cet ancien un canal d’irrigation, construit de 1866 à 1875, pour amener l’eau du Verdon à Aix-en-Provence. Il a été progressivement abandonné dans les années 1970.   
Le barrage de prise d’eau, commencé en 1866 en amont du village de Quinson, a été achevé en 1869.
Le 15 août 1875, les eaux du Verdon arrivent à Aix-en-Provence, à la fontaine de la Rotonde, spécialement construite à cet effet. Au total, les travaux s’étalent sur une quinzaine d’années et s’achèvent vers 1878, l’eau du Verdon pouvant alimenter les communes d’Aix-en-Provence, Venelles, Rognes, Saint-Cannat et Lambesc : près de 3 000 hectares ont pu ainsi être irrigués, grâce aux techniques traditionnelles dites à la raie et au tour d’arrosage.
Plus de 500 ouvriers ont participé aux aménagements, tous des bagnards condamnés aux travaux forcés.
Wikipedia

Nous le quittons au niveau du premier tunnel, fermé depuis un an au passage des randonneurs pour assurer la tranquillité des Chauves-souris qui y nichent.

Nous passons par la colline pour redescendre plus loin après le troisième tunnel.

Nous pique-niquons et nous baignons sur une plage en face d’Esparron, sur une petite plage que nous avons privatisée (y’a pas grand monde !!!).

Nous parcourons une petite boucle qui nous ramène au canal pour le retour par le même chemin

Les informations techniques estimées : 

  • Longueur estimée : 9 km
  • Dénivelé : 137 m
  • Géocaches : 4

Merci de lire : 

    • Mise en garde : Je ne suis pas guide, ni accompagnateur professionnel, je ne représente pas une association, de ce fait je décline toute responsabilité lors de cette sortie en cas de blessure, chute, …
    • Vérifiez avant de vous inscrire si vous avez une assurance personnelle
    • On pense à prendre de l’eau (1,5 l minimum), le pique-nique, un verre, …
    • Indispensable : maillot de bain (sauf si naturiste !) et une bouée canard jaune à bec rouge
    • Appareil photo conseillé
    • Pas de chien

Les photos de mon précédent passage :

83 – Artignosc – RandoCool – La tournée des chapelles

83 – Artignosc – RandoCool – Les chapelles et fontaines

samedi 1 septembre 2018

Blason 'Artignosc sur Verdon

La carte : 

Le Résumé : 

Nous sommes 10 randonneurs et un chien à partir du village d’Artignosc sur Verdon pour une tournée des chapelles … et des géocaches du secteur.
La première cache est sur le parking et elle est débusquée très vite.
La première chapelle sur notre chemin, sans géocache, est la très modeste chapelle Ste Trinité.
Après une pause, nous repartons et quittons le goudron pour gagner la source des Rangs ou nous signons conjointement le FTF.
Un peu de forêt et nous sommes à la chapelle Ste Ephémie (où j’ai co-signé le FTF samedi dernier) que Nathalie débusque rapidement.
Nous sommes alors sur un terrain à découvert mais le soleil ne cogne pas encore et nous signons conjointement un nouveau FTF avant d’arriver à la Ferme templière Fontayne.
Près de la ferme, on cherche en vain à comprendre les énigmes et les coordonnées de la tradi qui est en fait une multi ou une mystery et on fini par renoncer.
On continue notre randonnée pour arriver à un endroit qui d’après IGN est un chemin mais qui est gardé par une chaine et des panneaux. Une géocache est par là … On y va !
Le groupe reste à l’ombre, sur le coté le temps que 2 géocacheurs s’éfforcent de trouver une cache qui nous échappe. Tant pis.
Nous continueons, passant par des zones où devrait être gardé du bétail et où il est nécessaire d’ouvrir puis refermer les clôtures électrifiées en utilisant les poignées isolantes bien que l’électricité soit éteinte en ce moment (et les champs vides).
Arrivés sur la commune de Baudinard sur Verdon, au hameau de Blanquet, nous nous dirigeons à la chapelle Saint Michel pour le pique-nique !
Une table, divers bancs, les escaliers de la chapelle, beaucoup d’endroits sont à notre disposition pour notre repas.
Après le repas et quelques photos, la cache du coin est vite débusquée bien que son camouflage soit particulièrement soigné (bravo et un PF pour son auteur).
Tout le monde s’installe ici ou là pour faire une sieste réparatrice mais je donne le signal du départ après avoir laissé dormir la troupe.
La descente vers le retour se passe sans problème, ajoutant la cache de Notre dame la Brune au passage et bientôt nous sommes de retour à Artignosc sur Verdon.

Les informations techniques estimées : 

  • Longueur : 14 km
  • Dénivelé : 210 m
  • Géocaches : 7

Les photos : 

La vue 3D de notre randonnée :

04 – Saint Laurent du Verdon – Rand’eau – Coteau Chiron – 347e – 25 août 2018

04 – Saint Laurent du Verdon – Rand’eau – Coteau Chiron

25 août 2018

Blason Saint Laurent du Verdon

La carte :

Le déroulement :

Nous sommes partis du village pour gagner « Un peu de culture au milieu d’un champ » puis le lac de Saint Laurent.
Nous avons longés les gorges et sommes arrivés au lac de Montpezat pour le pique-nique, et, faute de température clémente pour la baignade, un shooting avec les stars de la rando.
Nous avons repris les chemins pour monter aux « Angles » puis, en raison d’une chasse en cours, sommes rentrés au village par la route.

Les informations techniques estimées :

  • Longueur estimée : 7 km
  • Altitude Mini : 405 m
  • Altitude Maxi : 478 m
  • Dénivelé total du parcours : 129 m
  • géocache : 6

 

Les photos de la randonnée :

 

La carte interactive et la trace à télécharger

LogoGpsies

 

Pique-nique au lac de Saint Genis

22 août 2018

 

Carte

On se retrouve à l’endroit du point noir, à l’est du plan d’eau, près de l' »Aqua’Riouparc »

Plan d’eau du Riou
Labellisé « Pavillon bleu », ce plan d’eau ravira les amateurs de nature.
Plages arborées en pelouse et gravier.
Situé entre  Eyguians et St.Genis, il offre tables de pique-nique, barbecue, aires de jeux.
Accès gratuit et baignade surveillée en été sur 2 plages.

AQUA’RIOUPARC
En été, buvette, sandwicherie, location nautique (pédalos, kayak 2 adultes + 1 enfant, kayak 1 adulte + 1 enfant. Stand up)
On pense donc à prendre son repas, son maillot, sa serviette, sa bouée canard, ses chaussures d’eau, de l’eau, … et surtout sa bonne humeur !

On pense être sur place vers 10 h 00 puis baignade, pique-nique, baignade, papotage, sieste, …

*** Me contacter si vous souhaitez venir vous joindre à nous ***

Rhum aux figues … du jardin

Lé célèbre recette de rhum aux figues du jardin

  • Un panier de figues
  • Un litre de rhum ambré
  • Un verre de sirop de canne

Ramassez un beau panier de figues.
Dans mon cas, c’est la première des 3 récoltes annuelles de mon figuier. Elles sont généralement avec une peau très épaisse mais la pulpe est délicieuse.

Je ne connais que 2 façons de les consommer :

  • Soit je les ouvre en deux pour manger la pulpe à la petite cuillère …
  • soit je les coupe en deux pour récupérer la pulpe à la petite cuillère pour la plonger dans le rhum !

Le panier de figues

Pour faire « vieillir le mélange, j’ai opté pour un contenant tout neuf en verre et en forme de cactus.

Le contener

Il faut maintenant vider les figues de leur pulpe à la petite cuillère.


Les figues vidées

Une figue en cours de vidage et le bol de récupération

Elle a l’air de ne pas être mûre mais c’est la première récolte, la figue de fleur

La pulpe est délicieuse

Vidée …

Le panier m’a donné tout ça

Les gens utilisent généralement du rhum blanc pour les cocktails, les préparations. Je préfère le rhum ambré qui amène moins d’alcool (40° pour 50° au rhum blanc) mais plus de goût. Pas la peine de prendre une grande marque. Un rhum basique mais ambré relevé par le goût du fruit, c’est la recette du bon rhum arrangé selon moi.

Le sirop de canne

Et voila …
Demain, j’en ajouterai (figues, rhum, sirop) et je vais sur les 2 semaines à venir goûter le mélange pour ajouter du sirop ou du rhum.

Les randonneurs qui m’accompagnent pourront le goûter aussi.

Le rhum aux kiwi

Le rhum aux cerises

Une source d’inspiration

Le rhum aux figues, le petit dernier

Fiche incident chien de protection

Amis randonneurs …

Les services de l’Etat ont rédigés la « fiche incident randonneur chien de protection » à renseigner lorsqu’un randonneur (ou autre pratiquant de sports de pleine nature) est victime d’un incident avec un patou dans les Alpes de Haute Provence.

Afin de mieux faire connaitre ce document il est demandé aux randonneurs de le partager et, éventuellement, à le mettre en téléchargement sur nos sites internet.

En cas d’incident cette fiche est à renseigner et à envoyer à la DDT 04

Certaines randonnées traversent des alpages pâturés par des troupeaux. Ceux-ci sont souvent gardés par des chiens de berger (dits chiens de conduite) et des chiens de protection contre les prédateurs, tels les patous.

Ces chiens ne développent pas d’agressivité particulière vis-à-vis de l’homme mais comme leur rôle est de dissuader tout intrus de s’approcher du troupeau ils vont probablement s’interposer entre le troupeau et vous, en aboyant. Ils travaillent de façon autonome par rapport au berger, et sont souvent plusieurs (travail en « meute »).

Il est donc préconisé aux randonneurs de ne pas traverser un troupeau mais de le contourner largement. Face au chien de protection, ne courez pas, ne faites pas de grands gestes, ne le regardez pas dans les yeux (comme tout chien, il peut percevoir un regard fixe comme une agression) arrêtez-vous le temps qu’il vous identifie, restez calme et passif, ne le menacez pas, ne le caressez pas.

Si vous êtes en VTT, descendez de vélo. Un vélo qui se déplace rapidement stimule l’instinct de poursuite du chien et peut être perçu comme une menace par le chien de protection.

Nous vous conseillons d’éviter d’emmener votre chien de compagnie dans les secteurs où des troupeaux sont présents. Si vous l’emmenez, tenez votre chien en laisse afin qu’il ne dérange ni le troupeau, et ne soit pas perçu comme une menace potentielle par le chiens de protection. Si les chiens de protection vont vers vous, placez votre chien derrière vous.

Consultez la consigne « Troupeaux et chiens de protection »

Si vous êtes victime d’un incident avec un chien de protection, remplissez la fiche ci-jointe

Nous vous souhaitons un bel été dans nos montagnes avec le moins d’incident possible

• par courrier :

DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES DES ALPES-DE-HAUTE-PROVENCE
Pôle pastoralisme
AVENUE DEMONTZEY CS 10211
04002 DIGNE LES BAINS CEDEX

• par courriel :

ddt-sea-pp@alpes-de-haute-provence.gouv.fr

Restrictions d’accès aux massifs du Var

Comme chaque année pendant l’été, du 21 juin au 20 septembre, la préfecture du Var réglemente la pénétration, la circulation et le stationnement sur certaines voies desservant les 9 massifs forestiers varois. Ce dispositif informe les promeneurs sur les possibilités d’accès aux massifs forestiers et sur le niveau de danger feu de forêt.

Enfin en théorie car si les niveaux sont bien visibles sur la carte… rien n’indique quand on peut ou pas se promener !

C’est quand même un peu stupide de sortir une carte, de la mettre à jour quotidiennement et d’oublier de dire à quoi correspond chaque couleur et son niveau d’autorisation ou d’interdiction.

VERT : risque léger; promenade autorisée
JAUNE : risque modéré ; promenade dans les massifs avec prudence,
ORANGE : risque sévère ; promenade dans les massifs déconseillée,
ROUGE : risque très sévère ; accès interdit aux piétons et véhicules, y compris accès par voie maritime

 

04 – Pique-Nique franco-malgache au lac des Buissonnades, à Oraison

30 juin 2018


On va essayer de s’installer près du terrain de volley : N43.886937 E5.888422

Madagascar
Madagascar, est un État insulaire d’Afrique.
C’est la cinquième plus grande île du monde après l’Australie, le Groenland, la Nouvelle-Guinée et Bornéo.
Longue de 1 580 km et large de 580 km, Madagascar couvre une superficie de 587 000 km².
Sa capitale est Antananarivo et le pays a pour monnaie l’ariary.
Sa fête nationale est le 26 juin et célèbre son indépendance de la France

Le lac des Buissonnades est situé au sud de la commune d’Oraison.
C’est en bref :

  • un lac de baignade
  • un lac pour les loisirs sur l’eau
  • un étang pêche
  • un parcours botanique autour du premier plan d’eau (environ 2 km). Départ : fond du parking au niveau de la table de pique-nique (balisage bleu).
  • des circuits autour des trois plans d’eau totalisent environ 3 km de promenades pédestres.
  • des géocaches autour du grand lac

Lac

Le programme de la journée :

  • Apéro
  • Pique-nique
  • Détente
  • Pétanque
  • Jeux de cartes
  • Trivial Poursuit
  • Baignade
  • Géocaching

Chacun amène ses préparations (plats et boisson), ses couverts, son verre, ses jeux, ses boules de pétanques, … son maillot et sa bouée canard

Avertissements :

  • Les enfants restent sous la responsabilité de leurs parents
  • Je ne suis ni guide, ni accompagnateur professionnel, de ce fait je décline toute responsabilité lors de cette sortie en cas de blessure, chute, …

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑