04 – Cereste – RandoCool & géocaching – Vers Carluc

30 septembre 2017

Blason Cereste

La carte :

 2017-09-24 14-28-44_stitch

Le déroulement :

A la demande de Claude, je propose cette randonnéer au départ (et surtout à l’arrivée) de Cereste.
Nous commencerons par nous diriger vers le pont romain (ou plutôt roman), le prieuré de Carluc, pour revenir traverser la D4100 et rentrer à Cereste par le GR4-97

Les informations techniques estimées :

  • Distance : 12 km
  • Altitude minimum : 364 m
  • Altitude maximum : 465 m
  • Dénivelé Total : 225 m
  • Géocaches : 2
  • Waymarks : 2 sur l’itinéraires, d’autres à proximité … et sûrement d’autres à créer
La carte intéractive avec la trace GPS à télécharger : sur GPSIES

Merci de lire :

  • Mise en garde : Je ne suis pas guide, ni accompagnateur professionnel, je ne représente pas une association, de ce fait je décline toute responsabilité lors de cette sortie en cas de blessure, chute, …
  • La sortie est gratuite mais si vous prévoyez de co-voiturer, le passager doit prévoir de la monnaie
  • On pense à prendre de l’eau (1,5 l minimum), le pique-nique, un verre, la tenue de randonnée adaptée aux conditions climatiques, bonne humeur indispensable
  • Appareil photo et jumelles conseillées
Publicités

04 – Corbières – RandoCool & géocaching – le Trou du loup

23 septembre 2017

Blason

La carte :

 

Le compte-rendu :
Nous étions une dizaine à nous retrouver sur le parking, donc certains, connaissant mon activité géocaching avaient pensés à m’amener quelques boites vides … et même un petit coffre.
Le départ est un peu raide vers la chapelle St Brice mais nous y sommes vite et les géocacheurs du groupe cherchent et trouvent la première cache.
Après la pause, nous reprenons par le sentier, vers la piste du Trou du Loup où nous nous arrêtons encore une fois.
Nous suivons la piste, très agréable, avec des vues sur les collines dont certaines ont bien brûlées au début du siècle.
A la bifurcation de piste, nous prenons celle de droite qui nous mène :
* au cairn Sud-04 mis en place pour les 20 ans du club de rando de Ste-Tulle
* et aux œuvres d’art disséminées ici et là en hommage aux pompier et leur travail sur les collines.
* à la seconde cache de la journée
Après une autre pause, nous prenons, face au cairn, le sentier qui va nous permettre d’atteindre une ruine, puis une partie assez délicate : un sentier en mauvais état, utilisé plus par les ruissellements d’eau que par les randonneurs.
Ce sentier est cependant agréable car nous descendons un petit vallon (à sec) avec de nombreux arbres morts toujours dressé dans des postures assez étonnantes.
Alors que nous sommes presque en bas de ce vallon, nous bifurquons un peu sur la droite pour atteindre le clou de la randonnée : le Trou du Loup !
Et oui, le Trou du Loup n’est pas seulement le nom de la colline, le nom du barrage et le nom d’une piste. C’est également, surtout, même, un piège utilisé pour attraper un loup : un trou profond de 2 m environ, dons la base est largement évasée et au fond duquel était plantées des piques. Le haut était couvert de branchages et si le loup s’y aventurait, il tombait et s’empalait. S’il n’était que blessé, le saut à faire pour sortir était hors de portée et il ne pouvait s’aider des parois car elles étaient évasées en bas.
Aujourd’hui, le trou est « désactivées » : les piques ont été retirées, le fond percé pour permettre une sortie et de la terre l’a un peu rempli le rendant bien moins profond.
Une fois ce Trou du Loup atteint et sa géocache trouvée, nous reprenons la descente dans le vallon pour atteindre un petit pont qui nous permet de reprendre la piste délaissée avant le cairn Sud-04.
Plus loin, une autre bifurcations de piste. A gauche c’est le barrage et sa fontaine, à droite, c’est la piste qui mène vers la D6 et le Vaucluse, mais aussi, bien avant, vers le lieu de pique-nique, sur de gros rochers plats, dansle lit du Torrent de Corbières.
Après une très longue pause, mise à profit par certains pour une petite sièste, nous reprenons la piste jsuqu’à la bifurcations puis le barrage et la fontaine.
Le barrage ne présente pas de particularité notable et la fontaine, à la source de Tarnaud est en assez mauvais état mais elle a une autre utilité dont je vais bientôt reparler.
Après une courte pause mise à profit pour trouver la 4 eme géocache de la journée, nous repartons par les gorges du Torrent de Corbières où nous avons une surprise venue du ciel : le soleil.
Alors que depuis le matin nous marchons sous une couverture nuageuse assez épaisse, dans un gris peu propice à la photo, nous voila soudain en pleine lumière et la tempréture monte très rapidement.
Tout le passage dans les gorges se fait en plein soleil et à l’arbre mort, quand nous bifurqions sur la droite pour gagner le fond du vallon, nous appreçions l’ombre des arbres et en profitons pour faire une très longue pause.
Nous reprenons en contournant un champ de vignes, passons un gué, gagnons un second champ de vignes et regagnons la civilisation par le lotissement en bas du village.
Arrivés à l’église, nous bifurquons à gauche pour gagner la fontaine et le lavoir, lieu de la dernière géocache du jour qui semble avoir disparue.
Ce lavoir, à sec, est alimenté par la source de Tanrnaud, évoquée plus haut et l’eau est acheminée depuis les canalisations que nous avons longés tout au long du parcours dans les gorges.
Les bancs près de la fontaine nous accueillent le temps de cette dernière pause de la journée et nous regagnons les voitures où nous attend le rituel thé de fin de randonnée.
Merci à toutes et à tous les participants pour la bonne humeur amenée et partagée tout au long de cette journée.

Les informations techniques :

  • Longueur : 11 km
  • Altitude Mini : 287 m
  • Altitude Maxi : 450 m
  • Dénivelé total du parcours : 234 m
  • Géocaches : 5
  • Waymarks : 8

Les photos :

La trace de la RandoCool :

LogoGpsies

04 – Senez – Une randonnée à Poil !

9 septembre 2017

(Au hameau de Poil, pas tout nu, voyons !)

La carte : 

 

Le déroulement : 

Le groupe se retrouva à l’intersection de la D907 et la D17 pour se suivre sur la route de Majastres jusqu’à l’endroit choisi pour le départ de la randonnée.
Nous commençerons par un peu de goudron que nous laisserons bien vite pour attaquer la montée vers le gîte du Poil, le gué puis le hameau en ruine du Poil, son église, ses maisons et son rocher qui domine les lieux.
Après pas mal de photos et la trouvaille de la géocache, nous nous installerons pour le pique-nique et la sieste réparatrice.
Nous repartirons par la longue descente vers l’étang aux serpents puis vers le gué sur le Clovion où nous profitons de faire une courte halte pour tremper les pieds dans l’eau.
La remontée vers les voitures est un peu raide mais heureusement pas très longue.

Les informations techniques estimées : 

  • Distance : 11 km
  • Altitude minimum : 906 m
  • Altitude maximum : 1243 m
  • Dénivelé Total : 477 m
  • Géocaches : 1
La carte intéractive avec la trace GPS à télécharger : sur GPSIES

Merci de lire : 

  • Mise en garde : Je ne suis pas guide, ni accompagnateur professionnel, je ne représente pas une association, de ce fait je décline toute responsabilité lors de cette sortie en cas de blessure, chute, …
  • La sortie est gratuite mais si vous prévoyez de co-voiturer, le passager doit prévoir de la monnaie
  • On pense à prendre de l’eau (1,5 l minimum), le pique-nique, un verre, la tenue de randonnée adaptée aux conditions climatiques, bonne humeur indispensable
  • Si météo très favorable, prévoir maillot, serviette et canard orange avec bec rouge pour baignade.
  • Appareil photo et jumelles conseillées

Pique-nique au lac de Saint Genis

19 août 2017

Ma cheville me fait encore un peu mal, aussi, plutôt qu’une rand’eau, je préfère proposer un duo pique-nique et baignade au plan d’eau du Riou, entre Serre et Laragnes

Carte

On se retrouve à l’endroit du point noir, à l’est du plan d’eau, près de l' »Aqua’Riouparc »

Plan d’eau du Riou
Labellisé « Pavillon bleu », ce plan d’eau ravira les amateurs de nature.
Plages arborées en pelouse et gravier.
Situé entre  Eyguians et St.Genis, il offre tables de pique-nique, barbecue, aires de jeux.
Accès gratuit et baignade surveillée en été sur 2 plages.

AQUA’RIOUPARC
En été, buvette, sandwicherie, location nautique (pédalos, kayak 2 adultes + 1 enfant, kayak 1 adulte + 1 enfant. Stand up)
On pense donc à prendre son repas, son maillot, sa serviette, sa bouée canard, ses chaussures d’eau, de l’eau, … et surtout sa bonne humeur !

On pense être sur place vers 10 h 00 puis baignade, pique-nique, baignade, papotage, sieste, …

*** Me contacter si vous souhaitez venir vous joindre à nous ***

04 – Sourribes – Rand’eau – Les Gorges du Vançon

8 juillet 2017

Mon profil de géocacheur

Le résumé

Le petit groupe se retrouve au pont de la reine Jeanne mais 2 personnes ont annulées leur venue et nous sommes 6 pour 3 voitures.
On laisse une en haut pour se regrouper dans les deux autres et gagner Sourribes.

A la mise à l’eau, on cherche et trouve rapidement la première géocache du jour.

La remontée du Vançon est toujours aussi agréable et l’eau est à la bonne température car certains la craignaient froide. Pour une fois, un autre groupe est parti juste avant nous et nous les passerons pour être repassé à notre tour tout le matin car nous n’allons pas aux même vitesses.

La cache de la confluence est vite trouvée mais celle du toboggan reste introuvable. Je la remplace et nous continuons à progresser.

Après quelques chûtes dans l’eau, nous arrivons enfin à l’endroit prévu pour le pique-nique, les pieds dans l’eau.

La fin de la randonnée est plus pénible car si l’an dernier j’avais fait ce parcours à deux reprises avec des chaussures d’eau de chez Decathlon, à semelles épaisses, ce coup ci c’est avec des chaussures de moins bonnes qualités et là, je sens bien les pierres.

Une fois au pont, les chauffeurs mont dans la voiture pour regagner celles à Sourribes

Les informations techniques estimées :

  • Longueur estimée : 6,5 en aquatique dans le lit de la rivière
  • Altitude mini : 521 m
  • Altitude maxi : 609 m
  • Dénivelé : 118 m
  • Géocaches : 4

La carte, les informations techniques, la trace GPX à télécharger
Les photos sur Google Photos

04 – St Laurent du Verdon – Rand’eau – Le petit tour de Coteau Chiron – 319e

3 juillet 2017

Blason Saint Laurent du Verdon Blason Montpezat

La carte :

Le déroulement :

Je suis parti du nord de Saint Laurent du Verdon pour gagner les gorges et les remonter jusque vers le lac de Monpezat puis j’ai regagné la voiture.

Cette petite sortie m’a permis de passer sur 2 géocaches (3eme très proche).

Les informations techniques estimées :

  • Longueur estimée : 4 km
  • Altitude Mini : 412 m
  • Altitude Maxi : 476 m
  • Dénivelé total du parcours : 64 m
  • Cache : 2 et une toute proche

Les photos sur Google

Faire facilement une cache étanche et résistante

Pour cette boite, il faut

  • un manchon de 50 (tuyau que l’on trouve chez Castorama, Sminc, …)
  • 2 bouchons (ou trappes de visites) de 50 aussi !
  • de la colle à PVC
  • des gants
  • du papier pour protéger l’espace de travail

Là, j’en ai fait 2.

IMG_8564

Tout les bouchons retirés, cela donne ça

IMG_8565

Et les bouchons démontés …

IMG_8566.JPG

On retire les étiquettes et on met les couvercle de coté …

IMG_8567

On peut coller …IMG_8568.JPG

On colle le bouchon dans le manchon. On y va généreusement avec la colle (qui va assurer l’étanchéité) … mais on laisse le pas de vis intact !!!

IMG_8569

Et voila …

IMG_8570

Une fois sec, on peut décorer, remplir d’objets, mettre une log et cacher dans un endroit qui craint l’humidité (comme dans une rivière, dans un trou sous un rocher).

04 – Sourribes – Rand’eau – Les Gorges du Vançon

8 juillet 2017

Blason Sourribes Blason Entrepierres

La carte : 

Le déroulement : 

Lors de mes 4 passages, à aucun moment nous n’avons dû nager pour passer une zone mais il reste indispensable de savoir nager car une chute est possible et  que l’eau peut être un peu plus haute.

La plupart du temps nous pataugerons (eau aux mollets) mais à certains endroits nous devrons affronter une eau plus haute (à la taille).

Nous nous retrouverons à Entrepierres, au Pont de la Reine Jeanne.
Nous laisserons la moitié des voitures, pour, avec les autres, gagner le lieu de départ de la rand’eau, à Sourribes.
Nous remonterons tranquillement le Vançon (ou Vanson, les deux orthographes sont tolérées), pique-niquerons, nous baignerons et gagnerons enfin le pont d’où nous récupèrerons les voitures pour rejoindre celles de Sourribes.

Les informations techniques estimées : 

  • Longueur estimée : 6,5 en aquatique dans le lit de la rivière
  • Altitude mini : 521 m
  • Altitude maxi : 609 m
  • Dénivelé : 118 m
  • Géocaches : 4

Merci de lire : 

  • Mise en garde : Je ne suis pas guide, ni accompagnateur professionnel, je ne représente pas une association, de ce fait je décline toute responsabilité lors de cette sortie en cas de blessure, chute, …
  • Vérifiez avant de vous inscrire si vous avez une assurance personnelle
  • On pense à prendre de l’eau (1,5 l minimum), le pique-nique, un verre, …
  • Indispensable : maillot de bain (sauf si naturiste !), grand sac poubelle (je vous expliquerai), chaussures d’eau fermées
  • Appareil photo (étanche) conseillé
Exemple de chaussures d’eau fermées
Exemple de chaussure d’eau à éviter
ChaussureDEau_DecathlonAquaShoes500

Par exemple, Decathlon AquaShoes 500
Il existe plein de chaussures de ce type en supermarchés, Decathlon, Intersport, …
Préférez les modèles avec une semelle épaisse pour marcher dans l’eau sans savoir où l’on pose le pied et pour ne pas sentir les cailloux, rochers, …
La chaussure doit être fermée pour éviter les bouts de bois immergés.

Squelettes
Chaussure faussement sécurisante avec des trous sur les cotés qui n’empêchent pas de s’ouvrir le pied sur un rocher ou bout de bois immergé.


Les chiensNos amis à 4 pattes pourrons ne pourront pas nous accompagner sur cette sortie.

MyProvence Balade

Cette application propose une carte de la région et des restrictions d’été sur les différents massifs.

Pendant la période estivale, la circulation et le stationnement des véhicules dans les périmètres sensibles particulièrement exposés au danger feu de forêt est réglementée en fonction des conditions météorologiques.

Il existe trois niveaux de danger « feu de forêt » (Orange – Rouge – Noir) qui sont définis chaque jour par massif forestier.

Ces niveaux peuvent autoriser l’accès aux massifs toute la journée, ou entre 6h et 11h ou l’interdire entièrement.
La nouveauté de l’application : si vous ne pouvez pas ou ne voulez pas vous balader dans les massifs forestiers, il existe une quinzaine de circuits en-dehors des massifs pour découvrir les Bouches-du-Rhône.

Grâce à cette application, mais également au numéro 0811 20 13 13, tous les promeneurs peuvent se tenir informé de la situation puisque les informations sont mises à jour la veille au plus tard à 18h30 pour le lendemain.

L’application propose aussi des balades à faire sur les massifs qui ne sont pas sous le coup d’une interdiction.

L’application permet aussi de planifier des alertes sur des massifs sélectionnés.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑