Pique-nique au lac de Saint Genis

22 août 2018

 

Carte

On se retrouve à l’endroit du point noir, à l’est du plan d’eau, près de l' »Aqua’Riouparc »

Plan d’eau du Riou
Labellisé « Pavillon bleu », ce plan d’eau ravira les amateurs de nature.
Plages arborées en pelouse et gravier.
Situé entre  Eyguians et St.Genis, il offre tables de pique-nique, barbecue, aires de jeux.
Accès gratuit et baignade surveillée en été sur 2 plages.

AQUA’RIOUPARC
En été, buvette, sandwicherie, location nautique (pédalos, kayak 2 adultes + 1 enfant, kayak 1 adulte + 1 enfant. Stand up)
On pense donc à prendre son repas, son maillot, sa serviette, sa bouée canard, ses chaussures d’eau, de l’eau, … et surtout sa bonne humeur !

On pense être sur place vers 10 h 00 puis baignade, pique-nique, baignade, papotage, sieste, …

*** Me contacter si vous souhaitez venir vous joindre à nous ***

Publicités

04 – Sourribes – Rand’eau – Les Gorges du Vançon

04 – Sourribes – Rand’eau – Les Gorges du Vançon

samedi 21 juillet 2018

Blason Sourribes Blason Entrepierres

La carte : 

La carte de la rand'eau

Le déroulement : 

Lors de mes précédants passages, à aucun moment nous n’avons dû nager pour passer une zone, on a toujours eu pied, mais il reste indispensable de savoir nager car une chute est possible.

La plupart du temps nous pataugerons (eau aux mollets) mais à certains endroits nous devrons affronter une eau plus haute (à la taille).

Nous nous retrouverons à Entrepierres, au Pont de la Reine Jeanne.
Nous laisserons la moitié des voitures, pour, avec les autres, gagner le lieu de départ de la rand’eau, à Sourribes.
Nous remonterons tranquillement le Vançon (ou Vanson, les deux orthographes sont tolérées), pique-niquerons, nous baignerons et gagnerons enfin le pont d’où nous récupèrerons les voitures pour rejoindre celles de Sourribes.

Les informations techniques estimées : 

  • Longueur estimée : 6,5 en aquatique dans le lit de la rivière
  • Altitude mini : 521 m
  • Altitude maxi : 609 m
  • Dénivelé : 118 m
  • Géocaches : 4

Merci de lire : 

    • Mise en garde : Je ne suis pas guide, ni accompagnateur professionnel, je ne représente pas une association, de ce fait je décline toute responsabilité lors de cette sortie en cas de blessure, chute, …
    • Vérifiez avant de vous inscrire si vous avez une assurance personnelle
    • On pense à prendre de l’eau (1,5 l minimum), le pique-nique, un verre, …
    • Indispensable : maillot de bain (sauf si naturiste !), grand sac poubelle (je vous expliquerai), 
    • Chaussures de tennis fermées exigées
    • Chaussures ouvertes, sandales, interdites
    • Appareil photo (étanche) conseillé
    • Pas de chien sur cette rand’eau

 
 

Les photos de mes précédents passages :

Rhum aux figues … du jardin

Lé célèbre recette de rhum aux figues du jardin

  • Un panier de figues
  • Un litre de rhum ambré
  • Un verre de sirop de canne

Ramassez un beau panier de figues.
Dans mon cas, c’est la première des 3 récoltes annuelles de mon figuier. Elles sont généralement avec une peau très épaisse mais la pulpe est délicieuse.

Je ne connais que 2 façons de les consommer :

  • Soit je les ouvre en deux pour manger la pulpe à la petite cuillère …
  • soit je les coupe en deux pour récupérer la pulpe à la petite cuillère pour la plonger dans le rhum !

Le panier de figues

Pour faire « vieillir le mélange, j’ai opté pour un contenant tout neuf en verre et en forme de cactus.

Le contener

Il faut maintenant vider les figues de leur pulpe à la petite cuillère.


Les figues vidées

Une figue en cours de vidage et le bol de récupération

Elle a l’air de ne pas être mûre mais c’est la première récolte, la figue de fleur

La pulpe est délicieuse

Vidée …

Le panier m’a donné tout ça

Les gens utilisent généralement du rhum blanc pour les cocktails, les préparations. Je préfère le rhum ambré qui amène moins d’alcool (40° pour 50° au rhum blanc) mais plus de goût. Pas la peine de prendre une grande marque. Un rhum basique mais ambré relevé par le goût du fruit, c’est la recette du bon rhum arrangé selon moi.

Le sirop de canne

Et voila …
Demain, j’en ajouterai (figues, rhum, sirop) et je vais sur les 2 semaines à venir goûter le mélange pour ajouter du sirop ou du rhum.

Les randonneurs qui m’accompagnent pourront le goûter aussi.

Le rhum aux kiwi

Le rhum aux cerises

Une source d’inspiration

Le rhum aux figues, le petit dernier

Fiche incident chien de protection

Amis randonneurs …

Les services de l’Etat ont rédigés la « fiche incident randonneur chien de protection » à renseigner lorsqu’un randonneur (ou autre pratiquant de sports de pleine nature) est victime d’un incident avec un patou dans les Alpes de Haute Provence.

Afin de mieux faire connaitre ce document il est demandé aux randonneurs de le partager et, éventuellement, à le mettre en téléchargement sur nos sites internet.

En cas d’incident cette fiche est à renseigner et à envoyer à la DDT 04

Certaines randonnées traversent des alpages pâturés par des troupeaux. Ceux-ci sont souvent gardés par des chiens de berger (dits chiens de conduite) et des chiens de protection contre les prédateurs, tels les patous.

Ces chiens ne développent pas d’agressivité particulière vis-à-vis de l’homme mais comme leur rôle est de dissuader tout intrus de s’approcher du troupeau ils vont probablement s’interposer entre le troupeau et vous, en aboyant. Ils travaillent de façon autonome par rapport au berger, et sont souvent plusieurs (travail en « meute »).

Il est donc préconisé aux randonneurs de ne pas traverser un troupeau mais de le contourner largement. Face au chien de protection, ne courez pas, ne faites pas de grands gestes, ne le regardez pas dans les yeux (comme tout chien, il peut percevoir un regard fixe comme une agression) arrêtez-vous le temps qu’il vous identifie, restez calme et passif, ne le menacez pas, ne le caressez pas.

Si vous êtes en VTT, descendez de vélo. Un vélo qui se déplace rapidement stimule l’instinct de poursuite du chien et peut être perçu comme une menace par le chien de protection.

Nous vous conseillons d’éviter d’emmener votre chien de compagnie dans les secteurs où des troupeaux sont présents. Si vous l’emmenez, tenez votre chien en laisse afin qu’il ne dérange ni le troupeau, et ne soit pas perçu comme une menace potentielle par le chiens de protection. Si les chiens de protection vont vers vous, placez votre chien derrière vous.

Consultez la consigne « Troupeaux et chiens de protection »

Si vous êtes victime d’un incident avec un chien de protection, remplissez la fiche ci-jointe

Nous vous souhaitons un bel été dans nos montagnes avec le moins d’incident possible

• par courrier :

DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES DES ALPES-DE-HAUTE-PROVENCE
Pôle pastoralisme
AVENUE DEMONTZEY CS 10211
04002 DIGNE LES BAINS CEDEX

• par courriel :

ddt-sea-pp@alpes-de-haute-provence.gouv.fr

Restrictions d’accès aux massifs du Var

Comme chaque année pendant l’été, du 21 juin au 20 septembre, la préfecture du Var réglemente la pénétration, la circulation et le stationnement sur certaines voies desservant les 9 massifs forestiers varois. Ce dispositif informe les promeneurs sur les possibilités d’accès aux massifs forestiers et sur le niveau de danger feu de forêt.

Enfin en théorie car si les niveaux sont bien visibles sur la carte… rien n’indique quand on peut ou pas se promener !

C’est quand même un peu stupide de sortir une carte, de la mettre à jour quotidiennement et d’oublier de dire à quoi correspond chaque couleur et son niveau d’autorisation ou d’interdiction.

VERT : risque léger; promenade autorisée
JAUNE : risque modéré ; promenade dans les massifs avec prudence,
ORANGE : risque sévère ; promenade dans les massifs déconseillée,
ROUGE : risque très sévère ; accès interdit aux piétons et véhicules, y compris accès par voie maritime

 

04 – Pique-Nique franco-malgache au lac des Buissonnades, à Oraison

30 juin 2018


On va essayer de s’installer près du terrain de volley : N43.886937 E5.888422

Madagascar
Madagascar, est un État insulaire d’Afrique.
C’est la cinquième plus grande île du monde après l’Australie, le Groenland, la Nouvelle-Guinée et Bornéo.
Longue de 1 580 km et large de 580 km, Madagascar couvre une superficie de 587 000 km².
Sa capitale est Antananarivo et le pays a pour monnaie l’ariary.
Sa fête nationale est le 26 juin et célèbre son indépendance de la France

Le lac des Buissonnades est situé au sud de la commune d’Oraison.
C’est en bref :

  • un lac de baignade
  • un lac pour les loisirs sur l’eau
  • un étang pêche
  • un parcours botanique autour du premier plan d’eau (environ 2 km). Départ : fond du parking au niveau de la table de pique-nique (balisage bleu).
  • des circuits autour des trois plans d’eau totalisent environ 3 km de promenades pédestres.
  • des géocaches autour du grand lac

Lac

Le programme de la journée :

  • Apéro
  • Pique-nique
  • Détente
  • Pétanque
  • Jeux de cartes
  • Trivial Poursuit
  • Baignade
  • Géocaching

Chacun amène ses préparations (plats et boisson), ses couverts, son verre, ses jeux, ses boules de pétanques, … son maillot et sa bouée canard

Avertissements :

  • Les enfants restent sous la responsabilité de leurs parents
  • Je ne suis ni guide, ni accompagnateur professionnel, de ce fait je décline toute responsabilité lors de cette sortie en cas de blessure, chute, …

04 – Beauvezer – Villars-Heyssier – Randonnée – Les Gorges de Saint Pierre – 9 juin 2018

04 – Beauvezer – Villars-Heyssier – Randonnée

Les Gorges de Saint Pierre – 9 juin 2018

04_Beauvezer

Compte rendu de cette Randonée :

Partie 1 – Le passage en balcon

Nous commençons par la partie la plus majestueuse de la randonnée. Habituellement, un itinéraire dans les gorges du Verdon (les plus célèbres du secteur) se fait tout en haut ou tout en bas. Là, nous serons sur le premier tiers de la hauteur sur un chemin muletier à flanc de falaise, sans aucune protection avec le vide comme compagnon de route.

En anglais, je ne sais pas, mais en français il faut noter une grande différence entre une vire et un chemin muletier. La vire est un passage aérien particulièrement étroit alors que le chemin muletier est plus large. Une mule a une valeur financière. Son chargement aussi ! On ne les emmène pas partout, uniquement si on est sûr de faire tout le chemin avec elles.

Nous verrons deux chamois sur notre parcours aérien mais d’assez loin et trop furtivement pour avoir le temps de faire une photo.

C’est magnifique, grandiose, majestueux … un pur bonheur.

Après 2,5 km nous arrivons au pont du fond des gorges. Là, nous avons le choix entre remonter par la cabane de Chabanal à gauche ou la cabane de Congerman par la droite.
Pour cette fois, j’ai décidé de remonter par la droite et Congerman.

Partie 2 – La montée dans la forêt

Les lacets vont se succéder dans la forêt, nous permettant de prendre peu à peu de l’altitude. Nous devons faire quelques pauses de temps en temps.
Quelques arbres sont au sol, abattus par la neige qui a été particulièrement lourde, compacte cet hivers et quelques arbres n’ont pas supportés le poids. Nous les passons sans trop de problèmes et arrivons enfin à la cabane de Congerman pour une longue pause.

Partie 3 – Le désert

Nous avons à nouveau une belle zone à traverser. Là, le chemin est très étroit, mais nous sommes à flanc d’une pente forte mais sans trop donner le vertige. L’endroit, magnifique nous réserve une première surprise. Nous devons passer plusieurs filets d’eau. C’est habituel, l’eau de la fonte des neige alimente de nombreux cours d’eau. La première surprise, c’est que l’un des cours d’eau est devenu un ruisseau et il est impossible de passer sans mettre un pied dans l’eau.

Ce n’est pas grave mais nous avons bientôt une seconde surprise : la glace !
La neige accumulée dans un endroit plus ombragée s’est accumulée et a créée une couche de glace sur notre passage. Nous sommes à flanc de montagne et il est impossible de contourner la zone. Plusieurs trous sont visibles, certains de plus d’un mètre de large à travers lesquels nous voyons l’eau couler sous la glace. La glace sera t-elle assez solide pour supporter nos poids alors qu’elle est « rongée » par l’eau par dessous ?

Je suis là ? Alors ça a tenu !

Partie 4 – La forêt

Et c’est alors que ça a commencé à se gâter. On peut même parler de catastrophe.

Si de l’autre coté de la forêt, quelques arbres étaient au sol, de ce coté, ils sont bien plus nombreux. C’est par dizaines qu’on peut les compter. On passe sous certains, on passe au-dessus d’autres mais pour les derniers, trop gros, il nous faut remonter vers la souche, la contourner et redescendre sur le chemin. Le sac à dos se fait pesant. La faim se fait sentir.

On veut pourtant passer. D’abord pour gagner une géocache, juste à l’écart de notre itinéraire, placée le 21 janvier dernier et que personne n’a encore pu atteindre mais aussi, éventuellement pour finir la randonnée car rebrousser chemin et refaire tout le travers à l’envers n’enchante personne. La bonne blague, c’est que nous ne savons pas combien d’arbres sont au sol, combien d’obstacles nous attendent.

On décide de faire la pause repas.

Une fois le repas pris, un petit groupe part sans les sacs à dos pour aller à la cache que nous trouvons ! FTF

Nous rejoignons le groupe et reprenons la descente vers le pont du fond des gorges avec encore des arbres au sol, encore des escalades, des contournements, … et, la fatigue devenant présente, des chutes !

Partie 5 – Les gorges dans l’autre sens

C’est la première étape … mais dans l’autre sens.

Le soleil s’est déplacé, les lumières sont différentes et l’endroit toujours aussi beau, aussi grandiose sur ce chemin muletier.

Une nouvelle surprise nous attend sur le chemin.

La fatigue, la précaution et ma cheville qui commence à faire mal après les chutes successives dans la forêt, Nous sommes deux à fermee le groupe, à une centaine de mètres des premiers. Ces derniers dérangent un chamois qui pour les fuir, nous vient dessus. Les amis nous avertissent, on se cache contre un rocher, appareil photo à la main et ce dernier arrive. A la sortie du virage, il est bientôt là, à 2 m de nous. Hop ! J’ai juste le temps de prendre 2 photos et il est parti !
Nous finissons la randonnée avec la joie d’avoir pu approcher cet animal de si près.

Informations techniques : 

  • Longueur estimée : 13 km
  • Altitude maximum : 1928 m
  • Altitude minimum : 1308 m
  • Différence d’altitude : 620 m
  • Dénivelés cumulés : 708 m
  • Géocaches : 3
  • Waymarks : quelques uns

Carte

Si on clique sur la carte, on la voit en grand …

 

Les photos de mes précédents passages en ce lieu magnifique :

 

04 – Quinson – RandoCool – Les sources de Poiraque et de Vaudoudurde

04 – Quinson – RandoCool –
Les sources de Poiraque et de Vaudoudurde

2 juin 2018


Résumé : 

Nous étions 11 randonneurs dont 2 ados (pour une fois !) au départ de cette boucle.
Nous démarrons par la chapelle, le lavoir, l’office du tourisme et quittons enfin le village de Quinson pour gagner le GR4 que nous allons suivre un moment mais que nous quitterons pour gagner la source de Poiraque où nous faisons une pause pique-nique … et où je profite de l’occasion pour reposer une de mes caches disparues.
Nous reprenons la piste pour gagner la source de Vaudoudurde où je remplace ma seconde cache disparue.
Nous reprenons notre randonnée par le ravin de Maudevancet jusqu’au village historique où il ne reste pas grand chose à voir.
En suivant le Verdon nous regagnons le parking et nos voitures.

La carte :

Estimations :

  • Longueur : 12 km
  • Dénivelé cumulé : 230 m
  • Géocaches : 5
  • Waymarks : y’en a pas mal !

La trace de la randonner à télécharger :


LogoGpsies

Les photos de la journée :

04 – St Laurent du Verdon – Rand’eau – Les gorges et le lac

04 – St Laurent du Verdon – Rand’eau – Les gorges et le lac

RandoCool + Gorges + Lac + Gorges + Lac + retour

19 mai 2018

Blason Saint Laurent du Verdon Blason Montpezat

La carte :

Le résumé :

Nous étions 4 humains et 3 chiens pour faire une nouvelle réédition de cette randonnée sur laquelle je devais revenir pour une maintenance sur une des caches.
Nous démarrons tranquillement du parking pour gagner la première cache, à proximité de la chapelle puis, tranquillement, nous enchaînons les caches jusqu’u lac de Montpezat où nous pique-niquons.
Des nuages noirs et un tonnerre lointain nous incite à repartir et nous finissons la tournée des caches du secteur avant de regagner les voitures avant que la pluie ne commence à tomber.

Les informations techniques estimées :

  • Longueur estimée : 10 km
  • Altitude Mini : 294 m
  • Altitude Maxi : 476 m
  • Dénivelé total du parcours : 166 m
  • Cache : 11

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑