04 – Corbières – RandoCool & géocaching – le Trou du loup

23 septembre 2017

Blason

La carte :

 

Le compte-rendu :
Nous étions une dizaine à nous retrouver sur le parking, donc certains, connaissant mon activité géocaching avaient pensés à m’amener quelques boites vides … et même un petit coffre.
Le départ est un peu raide vers la chapelle St Brice mais nous y sommes vite et les géocacheurs du groupe cherchent et trouvent la première cache.
Après la pause, nous reprenons par le sentier, vers la piste du Trou du Loup où nous nous arrêtons encore une fois.
Nous suivons la piste, très agréable, avec des vues sur les collines dont certaines ont bien brûlées au début du siècle.
A la bifurcation de piste, nous prenons celle de droite qui nous mène :
* au cairn Sud-04 mis en place pour les 20 ans du club de rando de Ste-Tulle
* et aux œuvres d’art disséminées ici et là en hommage aux pompier et leur travail sur les collines.
* à la seconde cache de la journée
Après une autre pause, nous prenons, face au cairn, le sentier qui va nous permettre d’atteindre une ruine, puis une partie assez délicate : un sentier en mauvais état, utilisé plus par les ruissellements d’eau que par les randonneurs.
Ce sentier est cependant agréable car nous descendons un petit vallon (à sec) avec de nombreux arbres morts toujours dressé dans des postures assez étonnantes.
Alors que nous sommes presque en bas de ce vallon, nous bifurquons un peu sur la droite pour atteindre le clou de la randonnée : le Trou du Loup !
Et oui, le Trou du Loup n’est pas seulement le nom de la colline, le nom du barrage et le nom d’une piste. C’est également, surtout, même, un piège utilisé pour attraper un loup : un trou profond de 2 m environ, dons la base est largement évasée et au fond duquel était plantées des piques. Le haut était couvert de branchages et si le loup s’y aventurait, il tombait et s’empalait. S’il n’était que blessé, le saut à faire pour sortir était hors de portée et il ne pouvait s’aider des parois car elles étaient évasées en bas.
Aujourd’hui, le trou est « désactivées » : les piques ont été retirées, le fond percé pour permettre une sortie et de la terre l’a un peu rempli le rendant bien moins profond.
Une fois ce Trou du Loup atteint et sa géocache trouvée, nous reprenons la descente dans le vallon pour atteindre un petit pont qui nous permet de reprendre la piste délaissée avant le cairn Sud-04.
Plus loin, une autre bifurcations de piste. A gauche c’est le barrage et sa fontaine, à droite, c’est la piste qui mène vers la D6 et le Vaucluse, mais aussi, bien avant, vers le lieu de pique-nique, sur de gros rochers plats, dansle lit du Torrent de Corbières.
Après une très longue pause, mise à profit par certains pour une petite sièste, nous reprenons la piste jsuqu’à la bifurcations puis le barrage et la fontaine.
Le barrage ne présente pas de particularité notable et la fontaine, à la source de Tarnaud est en assez mauvais état mais elle a une autre utilité dont je vais bientôt reparler.
Après une courte pause mise à profit pour trouver la 4 eme géocache de la journée, nous repartons par les gorges du Torrent de Corbières où nous avons une surprise venue du ciel : le soleil.
Alors que depuis le matin nous marchons sous une couverture nuageuse assez épaisse, dans un gris peu propice à la photo, nous voila soudain en pleine lumière et la tempréture monte très rapidement.
Tout le passage dans les gorges se fait en plein soleil et à l’arbre mort, quand nous bifurqions sur la droite pour gagner le fond du vallon, nous appreçions l’ombre des arbres et en profitons pour faire une très longue pause.
Nous reprenons en contournant un champ de vignes, passons un gué, gagnons un second champ de vignes et regagnons la civilisation par le lotissement en bas du village.
Arrivés à l’église, nous bifurquons à gauche pour gagner la fontaine et le lavoir, lieu de la dernière géocache du jour qui semble avoir disparue.
Ce lavoir, à sec, est alimenté par la source de Tanrnaud, évoquée plus haut et l’eau est acheminée depuis les canalisations que nous avons longés tout au long du parcours dans les gorges.
Les bancs près de la fontaine nous accueillent le temps de cette dernière pause de la journée et nous regagnons les voitures où nous attend le rituel thé de fin de randonnée.
Merci à toutes et à tous les participants pour la bonne humeur amenée et partagée tout au long de cette journée.

Les informations techniques :

  • Longueur : 11 km
  • Altitude Mini : 287 m
  • Altitude Maxi : 450 m
  • Dénivelé total du parcours : 234 m
  • Géocaches : 5
  • Waymarks : 8

Les photos :

La trace de la RandoCool :

LogoGpsies

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :