04 – Mane – RandoCool – Les bories (3)

04 – Mane
RANDOCOOL
Les bories (3)

30 avril 2022

Le déroulement :

Pont roman – Notre Dame de Châteauneuf – Pierres percées – Barrage sur la Laye – Bories (dont la fameuse 8eme) – Château – Pont roman

La carte :

Récupération de la trace GPS de la sortie

Cliquez ici

Le géocaching :

Le géocaching est une activité de loisir pour laquelle, à partir de coordonnées et d’indices, il faut trouver des boites cachées. C’est une chasse au trésors des temps modernes. Il y a quelques caches sur cet itinéraire dont la fameuse 8 des bories !!!

A lire :

  • Les enfants et les adolescents pourront participer à cette sortie et à la chasse aux géocaches sous réserve qu’ils soient aptes à parcourir toute la randonnée. Ils ne seront pas sous l’autorité du groupe mais sous l’autorité exclusive de leur parent(s) accompagnateur(s)
  • Je ne suis pas guide, ni accompagnateur professionnel, je ne représente pas une association, de ce fait, je décline toute responsabilité lors de cette sortie en cas de blessure, chute, …
  • On pense à prendre son équipement de randonneur adapté aux conditions météorologiques de la sortie
  • Les chemins de randonnées n’étant pas pour moi des pistes de stade mais un lieu de convivialité et de découverte de la nature, les haltes peuvent être nombreuses, surtout pour les photos et il est hors de question de courir pour arriver plus tôt à l’arrivée.
  • Nos amis à 4 pattes peuvent nous accompagner mais seront sous la responsabilité exclusive de leur maître qui doit signaler la présence de son compagnon dans un commentaire.

Pour participer à cette RandoCool

1 – Vous vous inscrivez sur le site TMS (Toutes mes sorties) et c’est gratuit

2 – Vous vous inscrivez à la sortie (c’est tout aussi gratuit)

04 – Mane – RANDOCOOL – Les bories – 23 avril 2022

04 – Mane
RANDOCOOL
Les bories

23 avril 2022

Le déroulement :

Mane – Cougnou – Eyroussies – Bories – Les Mariaudis – Collet de Mariaudis – Le Colombier – Barrage de la Laye – Bories – Les Eyrousies – Villa Bujard – Mane

La carte :

La carte

Récupération de la trace GPS de la sortie

Cliquez ici

Le géocaching :

Le géocaching est une activité de loisir pour laquelle, à partir de coordonnées et d’indices, il faut trouver des boites cachées. C’est une chasse au trésors des temps modernes. Il y a quelques caches sur cet itinéraire.

A lire :

  • Les enfants et les adolescents pourront participer à cette sortie et à la chasse aux géocaches sous réserve qu’ils soient aptes à parcourir toute la randonnée. Ils ne seront pas sous l’autorité du groupe mais sous l’autorité exclusive de leur parent(s) accompagnateur(s)
  • Je ne suis pas guide, ni accompagnateur professionnel, je ne représente pas une association, de ce fait, je décline toute responsabilité lors de cette sortie en cas de blessure, chute, …
  • On pense à prendre son équipement de randonneur adapté aux conditions météorologiques de la sortie
  • Les chemins de randonnées n’étant pas pour moi des pistes de stade mais un lieu de convivialité et de découverte de la nature, les haltes peuvent être nombreuses, surtout pour les photos et il est hors de question de courir pour arriver plus tôt à l’arrivée.
  • Nos amis à 4 pattes peuvent nous accompagner mais seront sous la responsabilité exclusive de leur maître qui doit signaler la présence de son compagnon dans un commentaire.

Pour participer à cette RandoCool

Il faut laisser un message en commentaire avant 7 heures le 23/04

Quelques photos d’un précédent passage

Le principe des impôts

« Le principe des impôts semble pouvoir s’expliquer par une logique assez simple. Mais beaucoup pourtant ne le saisissent toujours pas. Comme c’est la saison des taxes, laissez-moi vous l’expliquer en des termes simples que tout le monde peut comprendre.

Imaginons que tous les jours, 10 amis se retrouvent pour boire une bière et que l’addition totale se monte à 100 euros. (Normalement, cela ferait 10 euros par personne).

Mais nos dix amis décidèrent de payer cette facture selon une répartition qui s’inspire du calcul de l’impôt sur le revenu, ce qui donna à peu près ceci :

  • Les 4 premiers (les plus pauvres !?), ne payeraient rien.
  • Le cinquième paierait 1 euro
  • Le sixième paierait 3 euros
  • Le septième paierait 7 euros
  • Le huitième paierait 12 euros
  • Le neuvième paierait 18 euros
  • Le dernier (le plus riche ?!) devrait payer 59 euros.

Les dix hommes se retrouvèrent chaque jour pour boire leur bière et semblaient assez contents de leur arrangement.

Jusqu’au jour où le tenancier les plaça devant un dilemme :

Comme vous êtes de bons clients, dit-il, j’ai décidé de vous faire une remise de 20 euros sur la facture totale. Vous ne payerez donc désormais vos 10 bières que 80 euros. »

Le groupe décida de continuer à payer la nouvelle somme de la même façon qu’ils auraient payé leurs taxes. Les quatre premiers continuèrent à boire gratuitement. Mais comment les six autres, (les clients payants), allaient diviser les 20 euros de remise de façon équitable ? Ils réalisèrent que 20 euros divisé par 6 faisaient 3.33 euros.

Mais s’ils soustrayaient cette somme de leur partage alors le 5ème et 6ème homme devrait être payé pour boire leur bière.

Le tenancier du bar suggéra qu’il serait plus équitable de réduire l’addition de chacun d’un pourcentage du même ordre, il fit donc les calculs.

Ce qui donna à peu près ceci :

  • Le 5ème homme, comme les quatre premiers ne paya plus rien. (un pauvre de plus ? Ndt)
  • Le 6ème paya 2 euros au lieu de 3 (33% réduction)
  • Le 7ème paya 5 euros au lieu de 7 (28% de réduction)
  • Le 8ème paya 9 euros au lieu de 12 25% de réduction)
  • Le 9ème paya 14 euros au lieu de 18 (22% de réduction)
  • Le 10ème paya 50 euros au lieu de 59 euros (16% de réduction)

Chacun des six « payants » paya moins qu’avant et les 4 premiers continuèrent à boire gratuitement.

Mais une fois hors du bar, chacun compara son économie :

J’ai seulement eu 1 euro sur les 20 euros de remise », dit le 6ème, il désigna le 10ème « lui, il a eu 9 euros ».

Ouais ! dit le 5 ème, j’ai seulement eu 1 euro d’économie » «C’est vrai ! » s’exclama le 7ème, « pourquoi aurait- il 9 euros alors que je n’en ai eu que 2 ? Le plus riche a eu le plus gros de la réduction»
« Attendez une minute » cria le 1er homme, « nous quatre n’avons rien eu du tout nous !»
Le système exploite les pauvres

Les 9 hommes cernèrent le 10ème et l’insultèrent.

La nuit suivante le 10ème homme (le plus riche ?!) ne vint pas.

Les neuf autres s’assirent et burent leur bière sans lui.

Mais quand vint le moment de payer leur note ils découvrirent quelque chose d’important : ils n’avaient pas assez d’argent pour payer ne serait-ce que la moitié de l’addition !

Et cela, mes chers amis, est le strict reflet de notre système d’imposition.

Les gens qui payent le plus de taxes tirent le plus de bénéfice d’une réduction de taxe.

Taxez les plus fort , accusez-les d’être riches et ils risquent de ne plus se montrer désormais.

En fait ils pourraient commencer à aller boire à l’étranger…,

Pour ceux qui ont compris, aucune explication n’est nécessaire.

Pour ceux qui n’ont pas compris, aucune explication n’est possible.

David R. Kamerschen, Ph. D.
Professeur d’économie »

Le Monoxyde de Dihydrogène : un danger méconnu ?

Le Monoxyde de Dihydrogène (ou DHMO, acronyme de l’anglais DiHydrogen MonOxyde) est un composé chimique peu connu du grand public, pourtant omniprésent, qui présente de réels risques à l’usage. Il n’est repertorié dans aucune des classifications de produits chimiques dangereux.

La plupart des produits chimiques sont classifiés afin de déterminer et d’identifier les dangers qu’ils peuvent présenter en raison de leurs propriétés physico-chimiques, de leur influence sur l’environnement et sur notre santé. Cependant, aucune classification n’est exhaustive, et un produit non répertorié n’est pas forcément anodin. S’informer autrement devient alors primordial.

Ce produit incolore et inodore est aussi connu sous les noms d’oxyde de dihydrogène, d’hydroxyde d’hydrogène, d’hydroxyde d’hydronium, ou simplement d’acide hydrique.

Il est le parfait exemple de composé chimique dont l’influence sur l’homme et son environnement est pour le moment assez discrète car peu médiatisé, mais dont les conséquences pourraient être graves, notamment lors d’un usage dépassant les limites de la prudence. L’utilisation de bien d’autres composés chimiques ont eu des impacts dramatiques avant la médiatisation de leur toxicité ; on peut ainsi songer à l’amiante. Le DHMO est déjà présent dans notre quotidien : nous illustrons son danger, sa toxicité et les moyens de protection à mettre en oeuvre.

La carte de visite du DHMO :

  • Il est inodore, incolore, omniprésent dans notre environnement.
  • Les gouvernements et les armées, dépensent des milliards d’euros pour stocker et le contrôler.
  • L’industrie s’en sert pour diluer et dissoudre.
  • Il corrode les métaux.
  • On en trouve en quantités phénoménales dans TOUS les fleuves de France,
  • On en trouve dans l’alimentation, dont les surgelés.
  • On en trouve dans les cellules cancéreuses.
  • Si vous en buvez trop, vous pouvez vous attendre à des sensations de ballonnement, des nausées, jusqu’à des déséquilibres électrolytiques entraînant le coma (phénomène d’hyponatrémie).
  • Il tue 372.000 morts par an dans le monde (à Guantanamo, un acte de torture l’utilise).
  • Sous sa forme solide ou gazeuse, il brûle la peau.
  • Il est le principal constituant des pluies acides.
  • Il est à l’origine de catastrophes dites « naturelles »
  • Les centrales nucléaires en relâchent dans l’atmosphère
  • Tout ceux qui en ont bu sont mortes ou vont mourir.

La pétition à signer pour en demander l’interdiction :
https://goo.gl/zpfqLf

L’émission « Allo Docteurs » en a fait un sujet

Le DMHO a un autre nom : « l’eau » car l’eau est bien inodore, incolore, omniprésent dans notre environnement. Les gouvernement et les armées dépensent des milliards pour le stocker et le contrôler (avant de le distribuer). On s’en sert pour diluer et dissoudre. L’eau fait rouiller les métaux (corrosion). On en trouve dans tous les fleuves de France (heureusement) … bref, relisez toute la page en changeant DHMO par « eau » car si tout est vrai, vous vous êtes fait avoir.

Retour en haut ↑