Attention, c’est obligatoire à partir du 1er décembre

Macron a fait voter une loi en toute discrétion mais à compter du 1er décembre il est obligatoire d’avoir ce document en cas de :

  • promenade à pieds dans la forêt
  • promenade en vélo dans la forêt
  • ramassage de champignons
  • voisinage avec un chasseur
  • passage sur une 4 voies en Bretagne
  • galipette à deux dans les fourrés

Ce document doit être associé à un alcootest pour votre adversaire.

Les Hautes Terres de Provence

Les Hautes Terres de Provence

Je viens de redécouvrir le site des randonnées proposées par le territoire des Hautes Terres de Provence. C’est un excellent travail avec de nombreuses fiches de descriptions de randonnées à télécharger et cerise sur le gâteau … la trace GPS correspondante !Bon, si on veut vraiment trouver un bémol … ça manque de géocaches !

Un exemple de fiche sur une randonnée effectuée il y a bien longtemps: La chapelle St Amant depuis Clamensane

La page dédiée aux randonnées avec toutes les fiches : Randonnées

#LaMotteDuCaire, #Turrier, #Bayons, #Sigoyer, #Bellaffaire, #Châteaufort, #Curbans, #FauconDuCaire, #Gigors, #LeCaire, #Melve, #Nibles, #Piegut, #Thèze, #Turriers, #Valavoire, #Valernes, #Vaumeilh, #Venterol

Pour venir à une de mes sorties

Jusqu’à présent, j’étais sur le site On Va Sortir que je veux quitter au profit du site Toutes mes Sorties. C’est sur ce site que vous pourrez vous inscrire à une de mes sorties.

Sur OVS, la page est longue à charger à cause de la pub. Y’a pas de pub sur Toutes mes sorties

Sur OVS la page est difficile à lire car y’a des pubs de partout. Y’a pas de pub sur Toutes mes sorties

Sur OVS une fois que le texte est chargé et que tu penses que c’est enfin OK, tu cliques et hop, y’avait encore une pub à charger qui décale le texte et tu cliques sur la pub. Y’a pas de pub sur Toutes mes sorties

Sur OVS, faut payer pour envoyer un message à quelqu’un. C’est gratos sur Toutes mes Sorties

Sur OVS, il n’est pas possible de donner des coordonnées cliquables pour donner un lieu de rendez-vous avec des coordonnées GPS. Sur Toutes mes sorties, c’est possible.

Sur OVS, y’a de moins en moins de sorties sur le 05. Sur Toutes mes sorties, y’en a pas beaucoup mais ça démarre à peine.

Sur OVS, le 04, c’est de la merde, on n’existe pas et on doit s’inscrire sur OVS 05, OVS 13, OVS 84 ou OVS83. Sur Toutes mes sorties, y’a un groupe Digne les Bains pour le département 04.

Sur OVS, c’est cloisonné et on ne voit que les sorties de son département. Sur Toutes mes sorties, tu vois les sorties que tu veux voir (si tu pars en vacance en Normandie (quelle idée !), tu peux voir les sorties normandes.

Mon Profil sur Toutes mes sortie : https://www.toutes-mes-sorties.com/profil-YvesProvence

Pratique de la randonnée pendant le confinement

Comme chacun le sait, je n’ai pas pour habitude d’inciter à signer une pétition mais là, c’est un sujet qui me tient à cœur à un point que tout le monde connait et que beaucoup de mes amis partagent.

Merci de signer cette pétition POUR L’AUTORISATION DES RANDONNEES DURANT LE CONFINEMENT.Il n’y a pas de virus en plein campagne et si on respecte les règles barrières, c’est une activité des plus saines.

Comment ranger son sac à dos ?

Ranger correctement son sac à dos permet de ne pas perturber notre centre de gravité, et donc d’être à l’aise sur les chemins aussi escarpés soient-ils. Mal rangés, ils peuvent s’avérer pénibles et douloureux durant la randonnée, nous déséquilibrer et occasionner une chute, ou pire : créer des troubles musculo-squelettiques.

Le site « A perte de vue » a créé un sujet que je trouve très intéressant et dont je vous donne le lien :

Les coins que j’adore

A 2 h de voiture de la maison on peut trouver de très nombreuses randonnées à faire mais il en existe quelques une pour lesquelles j’ai un coup de cœur :

  • Les Gorges de Saint Pierre
  • Les gorges du Vançon
  • Saint Laurent du Verdon

Bien entendu, d’autres sites méritent d’être visités, d’autres randonnées méritent d’être suivies. Ma liste des endroits à voir est particulièrement longue mais si je suis allé si souvent sur ces 3 sites, c’est qu’ils ont pour moi un attrait très particulier.

Je suis géocacheurs et si ces trois sites ont des géocaches … j’y suis pour quelque chose !

Les Gorges de Saint Pierre

A Beauvezer, il faut traverser le pont sur le Verdon, rouler jusqu’au hameau de Villars-Heyssier que l’on traverse et on roule sur une piste jusqu’au parking.

Là, on laisse les voitures pour s’aventurer dans le joyau des Alpes de Haute Provence : un chemin muletier au premier tiers d’une falaise que l’on va suivre sur 2,5 km de pur bonheur.

Là plusieurs possibilité :

  • aller se rafraîchir à la cascade, un peu cachée
  • monter sur la gauche et faire le tour de la vallée
  • monter vers la droite et faire ce même tour dans l’autre sens

Mes photos de mes différents passages en ce lieu magique

Les gorges du Vançon

J’ai essayé plusieurs possibilités

  • Départ de Sourribes pour un aller retour vers le pont de la reine Jeanne par la foret, Vigoureux, Saint Symphorien
  • Départ de Sourribes pour aller dans le lit de la rivière
  • Regroupement au pont de la reine Jeanne pour y laisser une partie des voitures et avec les autres on prend la route vers Sourribes pour les garer près d’un gué et randonner vers le pont des voitures laissées le matin
  • Départ du pont de la reine Jeanne pour faire la boucle par la forêt et la remontée par la rivière. C’est, je pense la meilleure randonné !

Mes photos prises lors de ces randos

Saint Laurent du Verdon

C’est une classique dite aussi de Coteau Chiron dont on fait le tour (et un peu plus !) : Départ de Saint Laurent du Verdon pour aller au sud vers la chapelle puis les gorges que l’on remonte vers le lac d’Artignosc, le lac de Montpezat et retour au départ

Mes photos :

 

 

Randonner pendant une vague de chaleur

Randonner pendant une vague de chaleur

Conseils de la FFRandonnée.
Source : https://www.ffrandonnee.fr/_138/se-premunir-de-la-canicule.aspx

Les règles de bases

• Partir plus tôt le matin, et s’arrêter  aux heures les plus chaudes (13 à 16 heures)
• La pause ? à l’ombre, naturellement.
• Autant que possible, choisir des parcours ombragés.
• Raccourcir le parcours, parce qu’on marche plus lentement pour produire moins de chaleur.
• Pas question de faire sa première expérience de randonnée, surtout sans entraînement.
• Partir seulement si l’on est en pleine forme, bien reposé.
• Porter  obligatoirement un chapeau, de bonnes lunettes de soleil, et une crème protectrice.
• Porter des vêtements  aérés, confortables, légers mais qui couvrent bien, surtout si on n’est pas encore bronzé.
• Manger léger, des sucres rapides (fruits, fruits secs, barres de céréales) pour soutenir l’effort ; pas de nourriture lourde ou grasse (de toute façon, difficile à transporter quand il fait chaud).
• Se rafraîchir aussi souvent que possible. A chaque  point d’eau, s’asperger et surtout  bien mouiller son chapeau.
• S’hydraterc’est le maître mot de la  prévention.
• Bien boire avant le départ de la randonnée.
• S’astreindre à boire souvent, toutes les 20 min de petites quantités (4 à 5 gorgées). L’animateur veille à ce que tout le monde respecte cette consigne, même c eux qui n’ont pas soif.
• Emporter dans le sac 2 litres de boisson et se réapprovisionner à chaque occasion (fontaine, source, eau vive). Si on n’est pas sûr de la  potabilité de l’eau, ne pas hésiter à ajouter  une tablette désinfectante qu’il faudra laisser agir une heure avant de consommer.

La canicule ? Des mots pour des maux

Sans être spécialiste en météo, chacun peut constater que la canicule n’est plus un phénomène rare, elle devient la règle, même dans le nord de la France jusqu’alors épargné.  Autant dire qu’il faut penser à changer ses habitudes de vie et ses comportements comme randonneur.

Les effets de la forte chaleur sur l’organisme

La forte chaleur perturbe la régulation thermique du corps qui doit :
• impérativement maintenir sa température centrale aux environs de 37° pour assurer le bon fonctionnement des organes.
• maintenir aussi  constant que possible le  pourcentage d’eau, soit 70% ; cette  eau qui baigne les cellules, fluidifie le sang et, dans le cas qui nous occupe,  permet la transpiration qui rafraîchit l’épiderme et surtout évacue la chaleur interne en excès.

Si on n’y prend pas garde, la déshydratation et l’augmentation de la température corporelle peuvent rapidement poser problème, en particulier pour les plus  fragiles, les personnes âgées, les malades et les enfants.

Les conséquences sont plus ou moins graves :
• Les crampes de chaleur, qui arrivent au cours de l’effort intense. Boire et se reposer, et il n’y paraîtra plus.
• L’insolation est le degré au-dessus: la personne est pâle et prostrée, sa peau moite. Là encore, repos et hydratation abondante.
• Le coup de chaleur hyperthermique qui peut survenir en ces périodes caniculaires. Accident grave, parfois mortel, la personne est plus ou moins consciente, épuisée, sa peau est sèche et chaude. Il s’agit d’une véritable urgence médicale, qui demande une réhydratation par des perfusions sous contrôle en milieu hospitalier. Ce sont en fait des accidents dus à une mauvaise hydratation plutôt qu’à la chaleur.

Plusieurs litres d’eau, ce n’est pas trop ? Non.

Si on a la curiosité de se peser le matin et le soir après la randonnée, on peut constater une perte de poids  qui peut aller jusqu’à plusieurs kilos, essentiellement de l’eau. Le corps est en déficit, déficit à compenser par la boisson en cours de randonnée et après l’étape. Il n’est alors pas rare de consommer 5 à 7 litres  d’eau  à l’occasion d’une randonnée « chaude ».

Comment savoir si on a bu assez ?

Doit-on se fier à la sensation de soif ? Non, il faut savoir observer ses urines : quand elles deviennent moins abondantes ou plus foncéeson n’a pas bu assez.

Accès aux massifs forestiers : règlementation et restrictions

Chaque année, pendant l’été, l’accès à certains massifs forestiers est réglementé en fonction des conditions météorologiques et du risque incendie. Balades, randonnées, mais aussi circulation et stationnement des véhicules sont limités ou interdits selon les arrêtés préfectoraux en vigueur dans chaque départements.

Les cartes d’accès aux massifs forestiers dans les départements
Alpes de Haute Provence : Accéder à la carte
Alpes Maritimes : Accéder à la carte
Bouches-du-Rhône : Accéder à la carte
Vaucluse : Accéder à la carte
Var : Accéder à la carte

Serveur vocal sur les conditions d’accès
Alpes-Maritimes : 04 89 96 43 43
Bouches-du-Rhône : 08 11 20 13 13
Vaucluse : 04 28 31 77 11
Var : 04 89 96 43 43

Pourquoi l’accès en forêt est-il réglementé ?
En période à risque, c’est à dire à partir de juin et quelquefois jusqu’en octobre, la présence dans les massifs de randonneurs et de promeneurs présente plusieurs difficultés en rapport avec la vulnérabilité des forêts méditerranéennes :

Par des pratiques à risques (fumer ou faire des feux de camp malgré  pourtant des interdits), ces personnes peuvent déclencher un incendie. Si ces mêmes personnes se sont déplacées au cœur des massifs, les départs de feu sont d’autant plus dangereux qu’ils se produisent loin de pistes et de routes facilitant la lutte et l’arrivée rapide des intervenant au plus près du départ de feu.

Ces usagers (à pied ou à vélo) peuvent se retrouver piégés par le feu et la rapidité du développement de l’incendie peut les empêcher d’atteindre des zones de replis et de sécurité.

Dans tous ces cas, l’inexpérience et la panique peuvent être à l’origine d’accidents graves. Avec un incendie en développement, la présence de ces personnes en forêt nécessiteraient une priorisation des missions de sauvetage et de secours qui pénaliserait d’autant la lutte active contre la propagation de l’incendie.

C’est donc pour ces raisons (et depuis plus de 20 ans), que des arrêtés préfectoraux portant sur l’accès en forêt réglementent l’accès et la présence dans les forêts. Pour informer des niveaux d’accès, les préfectures ont activé des pages dédiées sur leurs sites internet ainsi que des numéros spéciaux à consulter. En temps réel, ils indiquent le classement journalier de chaque massif répertorié. Ces informations sont accessibles et actualisées la veille pour le lendemain vers 18h.

Si les dispositifs peuvent pénaliser temporairement l’activité touristique, les autorités en charge de la réglementation dans chacun des départements  ont su appliquer des niveaux de fermeture des massifs en fonction du niveau de dangers incendie (5 classes de modéré à très exceptionnel). Ainsi, tous les massifs ne sont pas interdits sur toute la période estivale. En général, le niveau exceptionnel de risque incendie impose la fermeture du massif sur la totalité de la journée. Certains départements ne possède pas de réglementation.

Ce sont les autorités préfectorales et communales qui évaluent la prévision du danger en fonction des conditions locales du risque et de l’importance de la fréquentation touristique.

Mesures de sécurité
Anticipez vos sorties en forêt et consultez la météo
N’oubliez pas votre téléphone mobile
Prévenez votre entourage de votre itinéraire
Ne quittez jamais les chemins balisés

La réglementation ne s’applique pas aux agents de l’administration intégrés dans l’ordre d’opération feu de forêt ainsi qu’aux membres des comités communaux feux de forêt, revêtus des marques distinctives de leur fonction.

Tout contrevenant ne respectant pas ces règles est passible d’amende de 4ème classe et de poursuites pénales et, en cas d’incendie, d’une amende pouvant atteindre 3,750 euros (article R322.5 du code forestier).

Les campings et les installations de plein-air sont strictement réglementés dans la région méditerranéenne. Il est autorisé sur certains terrains, mais d’une façon générale interdit dans les forêts, sauf autorisation spéciale.

Le texte de cette réglementation est affiché en mairie et, dans certains départements, à l’entrée des massifs forestiers.

N’oubliez pas l’Application mobile prévention Incendie !
Disponible sur iOS et Android, l’application mobile vous permet de connaître en temps réel le niveau de risque incendie dans les massifs, de connaître votre position DFCI par géolocalisation, et de retrouver quelques rappels important pour alerter les secours.

Plus d’information ici

Conseils utiles avant de randonner dans le parc naturel régional du Verdon

Conseils utiles avant de randonner dans le parc naturel régional du Verdon

Cet article n’est pas de moi mais je trouve utile de le partager
https://bre.is/VAcy1WAGP

 

Campings et bivouac interdits
Samedi dernier au petit matin, les gendarmes de Castellane et les éco-gardes du parc ont réveillé 15 campeurs varois, qui avaient installé leur campement sauvage au lieu-dit Saint Maurin, sur la commune de Moustiers-Sainte-Marie. Ils ont été verbalisés et évacués.

Ce été, les contrôles sont renforcés indique le chef d’escadron Pons, commandant la compagnie de gendarmerie de Castellane, qui rappelle que début juin, 120 contrevenants avaient été verbalisés pour avoir emprunté des chemins interdits à la circulation des véhicules afin d’accéder à une rave party illicite.

Sous tente ou en caravane, il est donc interdit de camper sur les berges des lacs et dans les gorges, rappellent les éco-gardes du parc naturel régional du Verdon.

Tout contrevenant risque une amende de 135 €.

Feux et BBQ interdits
En cette période à haut risque pour les incendies, il est rappelé une évidence : les feux sont interdits.
« Dans les espaces naturels, n’allumez jamais de feu (cigarette, feu de camp) ou de barbecue » insistent les protecteurs du parc. »

L’amende encourue est de 135 € !

Vérifier la météo
« Au bord du Verdon, prenez garde aux brusques variations du niveau d’eau liées aux lâchers des barrages hydroélectriques et ne traversez pas la rivière. L’eau peut monter à tout instant ! » préviennent les éco-gardes du parc.

Magnifique avec ses eaux cristallines, le Verdon n’en reste pas moins une rivière dangereuse. « De nombreux siphons et mouvements d’eau sont présents tout au long du cours d’eau. Ne vous baignez pas, surveillez les enfants au bord de l’eau, notamment durant les pauses pique-niques ou bien durant le goûter ! » recommandent encore les éco-gardes sur le site du parc.

Ils recommandent aussi la plus grande prudence sur les lacs avec les embarcations gonflables.

Cet été, 24 éco-gardes et gardes régionaux forestiers sont mobilisés pour sensibiliser les visiteurs.

Attention aux chutes 
Chaque été, les randonneurs sont nombreux sur les sentiers. La beauté du paysage ne doit pas faire oublier de regarder au-dessus de sa tête.

« De nombreuses voies d’escalade surplombent des sentiers de randonnées très fréquentés : attention aux chutes de pierres et de matériels… » soulignent les éco-gardes.


Bon, après, pour les conseils utiles avant de randonner, j’ajoute de bien vérifier le contenu de son sac et d’avoir assez d’eau !

Retour en haut ↑