04 – Corbières – RandoCool, Géocaching & Waymarking – Le Trou du loup – 20 avril 2019 – 371e

04 – Corbières

RandoCool, Géocaching & Waymarking

Le Trou du loup

20 avril 2019

La carte :

 

 

Le résumé :
Le petit groupe de 7 randonneur démarre depuis le village pour une randonnée sous une température clémente.
Nous commençons la lente montée vers la chapelle Saint Brice où nous décidons d’une pause pour quelques photos.
Nous prenons maintenant un sentier pour rejoindre la belle piste du Trou du Loup.
Nous profitons de beaux paysages des collines se reboisant après le terrible incendie de 2002 en gagnant peut à peu le Cairn Sud-04 d’où nous avons une très belle vue sur Manosque et Pierrevert. La colline de Costebelle nous cache Sainte-Tulle, pourtant le village le plus proche.
Nous empruntons maintenant un sentier qui nous fait traverser une zone où de très nombreux arbres, morts durant le grand incendie, sont toujours debout car ils n’ont pas eu à subir le vent ayant du mal à s’engouffrer dans ce petit vallon.
Ce sentier bien qu’un peu défoncé par l’eau qui ravine lors pluies, est très agréable car il longe un ruisseau qui est aujourd’hui malheureusement à sec.
Dans la partie basse de ce sentier, nous le quittons pour une dizaine de mètre et pour photographier le Trou du Loup. C’est un piège, un trou d’1 m 50 de profondeur, autant de circonférence, placé sur un sentier oublié. Des piques étaient dressées en son fond et des branchages le recouvraient. Le loup qui attiré, sans doute par un appât, l’approchait tombait dedans et s’y empalait.
Aujourd’hui, les piques et les branchages ont été retirés mais le trou est toujours là.
Nous reprenons le sentier pour gagner la piste toute proche. Nous la suivons un court instant et au premier carrefour, nous prenons vers la droite pour quelques centaines de mètre et gagner un lieu connu de tous les randonneurs pour être un havre de paix idéal pour le pique-nique.
Si, habituellement, je n’y trouve personne, aujourd’hui, deux couples et 5 enfant y sont déjà installés. L’endroit est assez vaste et nous y descendons pour nous installer à quelque distance.
La rivière à cet endroit passe sur une grosse zone rocheuse. L’eau s’est taillée un, voir plusieurs passages, des trous ont été formés, une « piscine » naturelle est également proposée aux randonneurs.
L’endroit est particulièrement agréable et c’est ici que nous déballons nos repas. Après le raps de nombreuses photos du lieu sont prises par notre groupe alors qu’un troisième lots de randonneurs arrivent.
C’est est trop pour les deux couples avec enfant qui désertent le lieu.
Après cette longue pause, nous reprenons la piste qui nous a amenée ici pour rejoindre le carrefour et partir sur la droite pour gagner le petit barrage. Tout près, une fontaine est en, piteux état. C’est bien dommage car je l’ai vue, il y a des années, en eau et son côté rustique (c’est un tronc d’arbre évidé) était plaisant.
Alternant depuis le matin piste et sentier, c’est maintenant l’un de ces derniers que nous empruntons pour, le long des gorges du torrent de Corbières, en direction du village.
Nous décidons d’une nouvelle pause pour les photos au gros rocher qui domine la chute d’eau et reprenons notre chemin jusqu’au grand arbre mort.
Ce dernier ayant rendu l’âme durant ce grand incendie de 2002 est resté longtemps majestueux, dressé dans son coin. Il était pour tous le repère pour quitter le sentier et prendre un passage raide vers le bas du vallon. Malheureusement, aujourd’hui, cet arbre est couché.
Au bas du vallon, nous remontons en longeant un champ qui autrefois était planté de vignes mais de passage en passage, j’ai pu constater d’abord son mauvais état, son abandon évident et aujourd’hui l’arrachage des pieds.
Nous continuons, passons par les deux gués et nous voila revenus à la civilisation par le lotissement récent à proximité du torrent.
Avant de regagner nos voitures nous faisons un petit détour pour la fontaine ronde et le lavoir du village.
Une fois la randonnée finie, il nous reste à partager le thé glacé qui attendait dans la voiture avant de nous séparer.

Les informations techniques :

  • Longueur : 11 km
  • Altitude Mini : 287 m
  • Altitude Maxi : 450 m
  • Dénivelé total du parcours : 234 m
  • Géocaches : 5
  • Waymarks : 8

Les photos :

La trace de la RandoCool :

LogoGpsies 

04 – Forcalquier – MiniRandoCool – Les Mourres – 328e – 25 novembre 2017

04 – Forcalquier
MiniRandoCool – Les Mourres

25 novembre 2017

 

Le résumé :

Après la pluie du matin, plusieurs personnes ont renoncées à cette randonnée mais au départ, le soleil est bleu et va le rester toute la sortie.
Nous commençons par gagner la chapelle Saint Marc pour la première cache de la journée puis nous gagnons les 4 antennes pour la vue sur Forcalquier mais aussi pour la seconde géocache, près des restes du hameau des 5 bories.aujourd’hui en ruines.
Nous progessons ensuite en direction des Mourres mais nous détournons un peu pour passer devant l’oratoire en pierres sèches.
Aux Mourres nous faisons une pause le temps de nous séparer pour faire quelques photos et pour certains de suivre un escargot …
Nous reprenons la piste vers le nord mais bientôt nous bifurquons sur l’ouest pour redescendre vers le ravin du Grand Travers vers le barrage de Douroux, un ouvrage unique en son genre.
Ce barrage en pierres sèches est probablement une construction unique en son genre, débuté en 1978 pour occuper la pause méridienne de 4 compères.
Gérard Douroux a placé, déplacé 98% des pierres et 77% des remblais et il a tenu à s’occuper personnellement de la touche finale de l’étanchéité. Au pied du barrage, le sous-bois a également été nettoyé. Sur le site, une plaque a été placée en hommage à Gérard Douroux aujourd’hui décédé. C’est un site magnifique accessible uniquement à pied où l’on peut venir se rafraîchir quand le soleil bat son plein.
Plus loin, nous passons à proximité de l’aqueduc de la Mère des Fontaines qui a fonctionné pendant 250 ans (plus longtemps que la plupart des grands aqueducs romains), traverse les ravins en souterrain sur des gués appareillés de très grosses pierres pour acheminer l’eau jusqu’aux fontaines de Jeanne d’Arc et Saint Michel.
Le soleil va se coucher et nous ne nous arrêtons pas car cet endroit, s’il est historique ne présente pas un très grand intérêt mais plus loin, près de l’aqueduc, nous faisons une pause. Ce dernier a été aménagé pour le public … et fait l’objet d’une nouvelle cache.
Nous reprenons la route et parcourons ce qui reste de la randonnée pour regagner les voitures.
La carte :
04 - Forcalquier - MiniRandoCool - Les Mourres
Estimations :
  • Longueur : 7 km
  • Dénivelé cumulé : 178 m
  • Géocaches : 4

Les photos :

La trace GPS  :

Il est possible de récupérer la trace GPS de cette randonnée sur le site GPSIES pour la refaire.

LogoGpsies

04 – Corbières – RandoCool & géocaching – le Trou du loup

23 septembre 2017

Blason

La carte :

 

Le compte-rendu :

Nous étions une dizaine à nous retrouver sur le parking, donc certains, connaissant mon activité géocaching avaient pensés à m’amener quelques boites vides … et même un petit coffre.

Le départ est un peu raide vers la chapelle St Brice mais nous y sommes vite et les géocacheurs du groupe cherchent et trouvent la première cache.

Après la pause, nous reprenons par le sentier, vers la piste du Trou du Loup où nous nous arrêtons encore une fois.

Nous suivons la piste, très agréable, avec des vues sur les collines dont certaines ont bien brûlées au début du siècle.

A la bifurcation de piste, nous prenons celle de droite qui nous mène :

* au cairn Sud-04 mis en place pour les 20 ans du club de rando de Ste-Tulle

* et aux œuvres d’art disséminées ici et là en hommage aux pompier et leur travail sur les collines.

* à la seconde cache de la journée

Après une autre pause, nous prenons, face au cairn, le sentier qui va nous permettre d’atteindre une ruine, puis une partie assez délicate : un sentier en mauvais état, utilisé plus par les ruissellements d’eau que par les randonneurs.

Ce sentier est cependant agréable car nous descendons un petit vallon (à sec) avec de nombreux arbres morts toujours dressé dans des postures assez étonnantes.

Alors que nous sommes presque en bas de ce vallon, nous bifurquons un peu sur la droite pour atteindre le clou de la randonnée : le Trou du Loup !

Et oui, le Trou du Loup n’est pas seulement le nom de la colline, le nom du barrage et le nom d’une piste. C’est également, surtout, même, un piège utilisé pour attraper un loup : un trou profond de 2 m environ, dons la base est largement évasée et au fond duquel était plantées des piques. Le haut était couvert de branchages et si le loup s’y aventurait, il tombait et s’empalait. S’il n’était que blessé, le saut à faire pour sortir était hors de portée et il ne pouvait s’aider des parois car elles étaient évasées en bas.

Aujourd’hui, le trou est « désactivées » : les piques ont été retirées, le fond percé pour permettre une sortie et de la terre l’a un peu rempli le rendant bien moins profond.

Une fois ce Trou du Loup atteint et sa géocache trouvée, nous reprenons la descente dans le vallon pour atteindre un petit pont qui nous permet de reprendre la piste délaissée avant le cairn Sud-04.

Plus loin, une autre bifurcations de piste. A gauche c’est le barrage et sa fontaine, à droite, c’est la piste qui mène vers la D6 et le Vaucluse, mais aussi, bien avant, vers le lieu de pique-nique, sur de gros rochers plats, dansle lit du Torrent de Corbières.

Après une très longue pause, mise à profit par certains pour une petite sièste, nous reprenons la piste jsuqu’à la bifurcations puis le barrage et la fontaine.

Le barrage ne présente pas de particularité notable et la fontaine, à la source de Tarnaud est en assez mauvais état mais elle a une autre utilité dont je vais bientôt reparler.

Après une courte pause mise à profit pour trouver la 4 eme géocache de la journée, nous repartons par les gorges du Torrent de Corbières où nous avons une surprise venue du ciel : le soleil.

Alors que depuis le matin nous marchons sous une couverture nuageuse assez épaisse, dans un gris peu propice à la photo, nous voila soudain en pleine lumière et la tempréture monte très rapidement.

Tout le passage dans les gorges se fait en plein soleil et à l’arbre mort, quand nous bifurqions sur la droite pour gagner le fond du vallon, nous appreçions l’ombre des arbres et en profitons pour faire une très longue pause.

Nous reprenons en contournant un champ de vignes, passons un gué, gagnons un second champ de vignes et regagnons la civilisation par le lotissement en bas du village.

Arrivés à l’église, nous bifurquons à gauche pour gagner la fontaine et le lavoir, lieu de la dernière géocache du jour qui semble avoir disparue.

Ce lavoir, à sec, est alimenté par la source de Tanrnaud, évoquée plus haut et l’eau est acheminée depuis les canalisations que nous avons longés tout au long du parcours dans les gorges.

Les bancs près de la fontaine nous accueillent le temps de cette dernière pause de la journée et nous regagnons les voitures où nous attend le rituel thé de fin de randonnée.

Merci à toutes et à tous les participants pour la bonne humeur amenée et partagée tout au long de cette journée.

Les informations techniques :

  • Longueur : 11 km
  • Altitude Mini : 287 m
  • Altitude Maxi : 450 m
  • Dénivelé total du parcours : 234 m
  • Géocaches : 5
  • Waymarks : 8

Les photos :

La trace de la RandoCool :

LogoGpsies

04 – Greoux les Bains – RandoCool – Une boucle vers St Martin de Brôme – 255e

9 janvier 2015

 

13 – De Bibemus vers le barrage Zola – 249e

Vendredi 11 décembre 2015

Arms Aix-en-Provence

La carte :

13_ZolaDepuisBibemus

geocacheur[1]

Le déroulement de cette RandoCool :
Personne n’a souhaité m’accompagner sur cette MiniRandoCool et du coup je me suis plus baladé que prévu allant bien au-dela du tracé initialement tracé.

geocacheuse[1]

les informations techniques :

  • Distance : 4.6 km
  • Altitude maximum : 352 m
  • Altitude minimum : 230 m
  • Différence d’altitude : 122 m
  • Dénivelés cumulés 198 m
  • Caches : plusieurs sur le parcours

randonneur02[1]

La vidéo réalisée avec les photos :

04 – Pierrevert – Rand’eau – Le Trou du Loup depuis Regusse – 24 mai 2014 – 167e

24 mai 2014

 

Blason de Pierrevert

 

Le départ
Se rendre à Pierrevert, sur la D6, regarder sur la carte l’endroit où se garer, près de Régusse.
GPS sur N43.799556 E5.702105

Randonneur

Le résumé de cette RandoCool :
On commence par bouffer un peu du goudron jusqu’au Clapier où nous sommes accueilli par une chèvre sympas venue nous dire bonjour.
On continue tout droit et descendons rapidement vers la rivière où nous trouvons un endroit propice à quelques prises de photos et éventuellement à la baignade si je reviens par là. ATTENTION, l’accès est un peu difficile sur un seul passage où l’on s’aide avec les main pour la descente.
On remonte sur la piste et on arrive ensuite au barrage du Trou du Loup que nous dépassons pour rejoindre le grand rocher et le sentier qui permet de descendre dans le lit de la rivière. C’est un peu raide mais pas de difficultés particulière, pas besoin des mains pour s’aider.
On profite de l’endroit paradisiaque (n’ayons pas peur des mots) pour goûter du plaisir de manger ici.
Après la pause repas, on remonte vers le barrage du Trou du Loup puis la piste du trou du loup que l’on remonte jusqu’aux limites entre Pierrevert, Sainte-Tulle et Corbières. Là des statues en bois sont éparpillées ici et là à proximité d’un cairn.
On reprend la piste plein ouest pour rejoindre le Clapier, sans sa chèvre qui boude dans un coin, et malheureusement le goudron jusqu’aux voitures.
Le soleil, le ciel bleu et la température clémente étaient tous trois au rendez-vous pour cette magnifique journée.
Cette randonnée ne passe par par le Trou du Loup (le vrai trou dans lequel il ne faut pas tomber) car j’ignorait où il était et que tout dans le coin porte ce nom (barrage, piste, colline, …)

geocacheuse[1]

La carte :

geocacheur[1]

les informations techniques :

  • Distance : 13,5 km
  • Altitude minimum : 312 m
  • Altitude maximum : 454 m
  • Dénivelé Total : 359 m
  • Géocaches : 2


Les photos :

randonneur02[1]

La carte interactive :

Randonneur3

La photo 360°

 

04 – Corbières – MiniRandoCool – Le Trou du Loup – 29 avril 2014 – 164e

29 avril 2014

 

Blason de Corbières

 

Le départ Se rendre à Corbières et se garer près du Boulodrome
GPS sur N43.762575 E5.753097

Randonneur

Le résumé de cette RandoCool :
Beaucoup plus de monde que prévu puisque cette sortie, de demie-journée, en semaine, rassemble une douzaine de personnes (et un chien !).
Nous démarrons avec un beau soleil mais dès l’arrivée au bord de la rivière, on doit se dérouter une première fois à cause d’une propriété et la seconde en raison d’une montée un peu trop raide.
On remonte donc plus calmement vers le Coucou pour prendre la piste du Trou du Loup qui nous amène au barrage où nous attendent deux tartes et une bouteille de cidre pour fêter l’anniversaire d’un randonneur.
La pause finie, nous prenons le chemin des gorges pour rentrer au village

geocacheuse[1]

La carte :

geocacheur[1]

les informations techniques :

  • Distance : 9,6 km
  • Altitude minimum : 192 m
  • Altitude maximum : 417 m
  • Dénivelé Total : 225 m
  • Géocaches : 1


Les photos :

randonneur02[1]

La carte interactive :

Randonneur3

Retour en haut ↑