04 – Corbières – RandoCool – Le Trou du Loup – 18 décembre 2021 – 452e

04 – CORBIÈRES
RANDOCOOL
LE TROU DU LOUP

18 décembre 2021

Le déroulement :

Nous partons du village pour gagner la chapelle St Brice puis la Piste du Trou du loup. Nous montons en haut de la petite colline de la Bouissière pour profiter de la vue sur la Durance.

Nous redescendons vers le cairn à la limite des villages de Corbières, Sainte-Tulle et Pierrevert.

Nous repartons par un sentier où nous perdons une participante qui semble avoir raté un virage mais nous la récupérons et arrivons bientôt au Trou du Loup, le vrai, un piège encore bien visible. Ce trou de 2 m de profondeur, et d’un mètre de diamètre avait, au fond, des piques dressées et en haut des branchages. Si le loup passait dessus, il tombait et s’empalait.

Nous continuons à descendre par se sentier pour rejoindre la piste du Trou du loup et nous la suivrons jusqu’à la plage aux rochers.

J’avais espoir de pique-niquer ici mais l’endroit est trop froid. Nous continuons jusqu’au barrage, plus ensoleillés pour faire la pause repas.

Nous suivons les gorges du Torrent de Corbières jusqu’au village.

La carte :

Récupération de la trace GPS de la sortie

On peut la récupérer depuis le site RouteYou

Estimations :

  • Distance : 12 km
  • Altitude minimum : 289 m
  • Altitude maximum : 450 m
  • Dénivelé : 357 m
  • Géocaches : 10 (GC723QA, GC86K2J, GC8RVBQ, GC8RVA9, GC8RVB8, GC63W1B, GC86K4B, GC6V5FZ, GC8704G, GC86K4T)
  • Indice de difficulté : 

Les photos :

La vidéo

Le relive

04 – Corbières – RandoCool – Le Trou du Loup – 16 mai 2020 – 396e

04 – Corbières

RandoCool

Le Trou du Loup

16 mai 2020

Blason Corbieres

Le déroulement :

Le petit groupe de 9 randonneurs et une chienne (les règles post-confinement imposent une limite à 10 randonneurs) se retrouve à Corbières, près de la salle des fêtes.
Cette chienne sera notre mascotte du jour.
Nous attaquons cette randonnée par la montée vers la chapelle Saint Brice en respectant les distances entre les randonneurs.
Arrivés à la chapelle, je remplace la géocache qui a disparue et nous continuons mais l’habitude de parler l’emporte sur le respect des distances pourtant imposées par les nouvelles règles de la randonnée post-confinement. J’en vois qui marchent en papotant côte à côte.
Nous suivons le sentier jusqu’au carrefour du Coucou où une autre cache a disparue. Je la remplace.
Un vététiste nous signale une alternative à la piste que nous devons suivre et décidons de l’écouter.
On attaque donc un petit sentier qui longe la piste. Bientôt un choix se pose aux randonneurs : le sentier bien visible monte au sommet de la Bouissière et le chemin est raide, très raide … mais, mais en zig-zag, on voit une autre possibilité. C’est donc en panachant ici ou la, sentier raide et zig-zag que nous arrivons en haut et nous profitons d’une très belle vue. C’est un peu la même que depuis la piste mais sans ces câbles électriques qui défigurent la forêt, car nous sommes bien plus haut.
Après la montée, évidemment c’est la descente, en croisant 3 vététistes très courageux car de leur côté c’est plus raide que du notre et si maintenant, pour nous, ça descend, pour eux, ça monte sur un sentier un peu défoncé par les ravinements d’eau.
Nous arrivons bientôt au carrefour des pistes et sentier, puis à la zone où est exposée l’oeuvre « Et la colline reverdira », des poteaux en bois sculptés grossièrement et éparpillés.
Une fois la zone explorée et les photos faites, nous montons vers le cairn Sud-04.
Après la pause, nous attaquons la descente à travers la forêt des arbres morts vers le trou du loup.
C’est un piège construit par les anciens : un grand trou creusé en travers du sentier. Au fond, des piques était plantées à la verticale. Le tout était recouvert de feuillages, branchages, … L’histoire ne rapporte pas de cas d’un loup tombé et empalé sur les piques mais aujourd’hui, le piège est désactivé. Les piques ont été retirées de même que les branchages et feuillages. On voit donc très bien le trou.
Nous continuons et rejoignons la Piste du Trou du Loup (si on ne sait pas si le piège a fonctionné au moins une fois, il est resté célèbre !) que nous allons suivre jusqu’à la zone de la plage et des rochers plats.
Nous nous y installons pour le pique-nique, un peu de repos …
On en sait pas si elle est mal sortie de sa sieste mais une randonneuse décide de tremper ses pieds dans l’eau. Aussitôt les chaussures retirées, elle s’approche de l’eau et glisse dedans. C’est donc un poisson fort inhabituel que Daniel doit sortir de l’eau avec la laisse de la star du jour. Sans la laisse, il est possible que je sois revenu avec une randonneuse de moins et cela aurait été regrettable … pour les statistiques.
Bien entendu, la décence m’interdit totalement de préciser que la seule personne tombée à l’eau était la seule blonde du groupe. Non, on ne dit pas ces choses-là qui alimentent des stéréotype, des clichés sexistes et il n’est pas question de faire ce genre de chose ici, non c’est pas du tout mon style.
On reprend donc notre randonnée le long de la rivière (oui je sais, on aime prendre des risques) jusqu’au barrage du Trou du Loup (quand je disais que le trou était célèbre !).
Après une pause, on attaque la partie des gorges de du ruisseau. C’est magnifique et un instant, d’en haut on voit un trou d’eau où nous nous étions baignés avec Dominique lors d’une autre randonnée. Oui, pour nous c’était volontaire.
Après les gorges, nous sommes presque au village. Le temps de passer les deux gués et nous sommes au goudron que nous suivons jusqu’aux voitures.
Merci à toutes et tous les randonneurs venus m’accompagner sur ce circuit que je connais tant mais où l’on peut encore découvrir des alternatives, ici et là !
Merci aussi pour la franche rigolade du plouf !

geocacheuse1

La carte :

Notre itinéraire

geocacheur1

Estimations :

  • Longueur : 10 km
  • Altitude mini : 285 m
  • Altitude max : 516 m
  • Dénivelé cumulé : 267 m
  • Géocaches : 8

Les photos :


 

Le relive de Daniel :

https://www.relive.cc/view/vxOQAXA4GMO

04 – Corbières – RandoCool & Géocaching – 13 juillet 2019 – 377e

04 – Corbières

RandoCool & Géocaching

13 juillet 2019

La carte :

 

 

La description :
Nous partirons du centre ville pour gagner un gué et remonter dans la forêt, au nord ouest de Corbières.

Nous croiserons la Piste de Pont Royal pour gagner le ravin des Bernardines que nous descendrons pour arriver à une petite plage avec un trou d’eau.

Nous fainéanterons et pique-niquerons ici.

Nous prendrons la piste du Trou du Loup pour gagner le barrage puis les gorges du torrent de Corbières qui nous ramèneront au village.

Les informations techniques :

  • Longueur : 9 km
  • Altitude Mini : 286 m
  • Altitude Maxi : 435 m
  • Dénivelé total du parcours : 196 m
  • Géocaches : 3 minimum
  • Waymarks : Quelques uns

Merci de lire :

  • Mise en garde : Je ne suis pas guide, ni accompagnateur professionnel, je ne représente pas une association, de ce fait je décline toute responsabilité lors de cette sortie en cas de blessure, chute, …
  • La sortie est gratuite mais si vous prévoyez de co-voiturer, le passager doit prévoir de la la monnaie
  • On pense à prendre de l’eau (1,5 l minimum), le pique-nique, un verre, la tenue de randonnée adaptée aux conditions climatiques, un couvre-chef, maillot de bain, bouée canard jaune avec bec rouge (ou le contraire) bonne humeur indispensable
  • Appareil photo et jumelles conseillées

Attention :

  • Les chemins de randonnées n’étant pas pour moi des pistes de stade, mais un lieu de convivialité et de découverte de la nature, les haltes peuvent être nombreuses, surtout pour des photos et il est hors de question de « courir » pour arriver le plus vite possible à telle ou telle étape ou à l’arrivée.
  • Si certains pourraient trouver le rythme trop lent et auraient besoin d’aller un peu plus vite (par motivation sportive ou pour un autre rendez-vous, une autre sortie OVS, …) que ne le feraient le guide ou l’ensemble du groupe, je reste persuadé qu’ils trouveront sans peine, sur d’autres sorties, des athlètes à leur niveau.
  • Plus par conviction que par un âge avancé, je préfère ne pas courir mais savourer mes sorties et les relations conviviales avec des compagnons de chemins, de pistes, de sentiers pittoresques.

Les chiens :

Nos amis à 4 pattes pourrons nous accompagner mais resterons sous la responsabilité exclusive de leur maître

04 – Corbières – RandoCool, Géocaching & Waymarking – Le Gros Chêne – 27 avril 2019 – 372e

04 – Corbières

RandoCool, Géocaching & Waymarking

Le Gros Chêne

27 avril 2019

La carte :

 

 

La description :
Le groupe se retrouve près du terrain de pétanque de Corbières pour la traversée du village vers le torrent.
A la sortie du lotissement, nous passons le gué sur des palettes laissées ici par ceux qui, visiblement, y passent régulièrement.
Nous attaquons maintenant la montée, tranquillement, avec des pauses de temps en temps pour atteindre le sommet de la randonnée, le Gros Chêne, indiqué sur les panneaux de randonnée.
C’est un arbre mort mais il garde toute sa grandeur, tout son panache, à la croisée de chemins.
Un peu de descente, un peu de plat et sur notre belle piste, nous ratons presque, emportés par notre élan, le chemin vers le Jas de Brigitte, une ancienne bergerie en ruine.
Nous reprenons la piste que nous allons suivre maintenant jusqu’au ravin de Bernardine.
Là nous prenons une nouvelle piste en plus mauvais état que nous allons abandonner dans un virage pour prendre un sentier inconnu des cartes IGN, OSM, … mais sans doute utilisés par les animaux.
J’avais prévu, pour 200 m une passage en mode sanglier mais le sentier existe et en le suivant, on arrive à notre but … la superbe plage de rochers où j’avais prévu le pique-nique.
Le groupe se disperse, certains préférant faire des photos quand d’autres préfèrent commencer par manger (y’a des priorités !).
Après une très longue pause et de nombreuses photos prises par les uns et les autres, le groupe se remet en route par un petit sentier en contre-bas de la piste du Trou du Loup.
Nous somme maintenant à la retenue d’eau et à la fontaine.
Nous prenons maintenant le sentier des gorges du torrent de Corbières que nous allons suivre jusqu’à un grand arbre mort qui sert de repère pour descendre au fond du petit vallon et remonter vers l’espace où il y a peu des vignes étaient cultivées.
Nous contournons cette zone où les pieds ont été arrachés et arrivons bientôt à un gué, puis un autre et nous sommes de retour à la civilisation, au goudron et à Corbières.
Nous remontons la rue de l’Arc Couché, la rue des Gabians (où nous étions ce matin) et devant l’église, nous prenons à gauche vers le lavoir et la fontaine du village.
La rue des Ferrages nous ramène bientôt à la salle communale et à nos voitures.

Les informations techniques :

    • Longueur : 11 km
    • Altitude Mini : 279 m
    • Altitude Maxi : 500 m
    • Dénivelé total du parcours : 269 m
    • Géocaches : plusieurs
    • Waymarks : Quelques uns

Les photos d’une randonnée qui partage une partie du parcours
(attention, ce n’est pas la même) :

La trace de la RandoCool :

LogoGpsies

Les photos :

La vue à 360° :

04 – Corbières – RandoCool – Le trou du loup – 359e

29 décembre 2018

Blason

La carte :

Le programme :
Nous partons du village pour la montée vers la chapelle St Brice.
Nous prenons le sentier, vers la piste du Trou du Loup.
Nous suivons la piste, très agréable, avec des vues sur les collines dont certaines ont bien brûlées au début du siècle.
A la bifurcation de piste, nous prenons celle de droite qui nous mène :

  • au cairn Sud-04 mis en place pour les 20 ans du club de rando de Ste-Tulle
  • et aux œuvres d’art disséminées ici et là en hommage aux pompier et leur travail sur les collines.
Nous prenons, face au cairn, le sentier qui nous permet d’atteindre une ruine par une voie utilisé plus par les ruissellements d’eau que par les randonneurs.
Ce sentier est cependant agréable car nous descendons un petit vallon avec de nombreux arbres morts toujours dressé dans des postures assez étonnantes.
Alors que nous serons presque en bas de ce vallon, nous bifurquerons un peu sur la droite pour atteindre le clou de la randonnée : le Trou du Loup !
Et oui, le Trou du Loup n’est pas seulement le nom de la colline, le nom du barrage et le nom d’une piste. C’est également, surtout, même, un piège utilisé pour attraper un loup : un trou profond de 2 m environ, dons la base est largement évasée et au fond duquel était plantées des piques. Le haut était couvert de branchages et si le loup s’y aventurait, il tombait et s’empalait. S’il n’était que blessé, le saut à faire pour sortir était hors de portée et il ne pouvait s’aider des parois car elles étaient évasées en bas.
Aujourd’hui, le trou est « désactivés » : les piques ont été retirées, le fond percé pour permettre une sortie et de la terre l’a un peu rempli le rendant bien moins profond.
Une fois ce Trou du Loup atteint nous reprenons la descente dans le vallon pour atteindre un petit pont qui nous permet de reprendre la piste délaissée avant le cairn Sud-04.
Nous prenons la piste jusqu’à la bifurcations puis le barrage et la fontaine.
Nous repartons par les gorges du Torrent de Corbières.
A l’arbre mort, quand nous bifurquons sur la droite pour gagner le fond du vallon.
Nous contournons un champ de vignes, passons un gué, gagnons un second champ de vignes et regagnons la civilisation par le lotissement en bas du village.
Arrivés à l’église, nous bifurquons à gauche pour gagner la fontaine et le lavoir.
Ce lavoir, à sec, est alimenté par la source de Tarnaud, évoquée plus haut et l’eau est acheminée depuis les canalisations que nous aurons longés tout au long du parcours dans les gorges.

Les informations techniques :

  • Longueur : 11 km
  • Altitude Mini : 287 m
  • Altitude Maxi : 450 m
  • Dénivelé total du parcours : 234 m
  • Géocaches : 5
  • Waymarks : 8

Les photos :

La trace de la RandoCool :

04 – Corbières – RandoCool & géocaching – le Trou du loup

23 septembre 2017

Blason

La carte :

 

Le compte-rendu :

Nous étions une dizaine à nous retrouver sur le parking, donc certains, connaissant mon activité géocaching avaient pensés à m’amener quelques boites vides … et même un petit coffre.

Le départ est un peu raide vers la chapelle St Brice mais nous y sommes vite et les géocacheurs du groupe cherchent et trouvent la première cache.

Après la pause, nous reprenons par le sentier, vers la piste du Trou du Loup où nous nous arrêtons encore une fois.

Nous suivons la piste, très agréable, avec des vues sur les collines dont certaines ont bien brûlées au début du siècle.

A la bifurcation de piste, nous prenons celle de droite qui nous mène :

* au cairn Sud-04 mis en place pour les 20 ans du club de rando de Ste-Tulle

* et aux œuvres d’art disséminées ici et là en hommage aux pompier et leur travail sur les collines.

* à la seconde cache de la journée

Après une autre pause, nous prenons, face au cairn, le sentier qui va nous permettre d’atteindre une ruine, puis une partie assez délicate : un sentier en mauvais état, utilisé plus par les ruissellements d’eau que par les randonneurs.

Ce sentier est cependant agréable car nous descendons un petit vallon (à sec) avec de nombreux arbres morts toujours dressé dans des postures assez étonnantes.

Alors que nous sommes presque en bas de ce vallon, nous bifurquons un peu sur la droite pour atteindre le clou de la randonnée : le Trou du Loup !

Et oui, le Trou du Loup n’est pas seulement le nom de la colline, le nom du barrage et le nom d’une piste. C’est également, surtout, même, un piège utilisé pour attraper un loup : un trou profond de 2 m environ, dons la base est largement évasée et au fond duquel était plantées des piques. Le haut était couvert de branchages et si le loup s’y aventurait, il tombait et s’empalait. S’il n’était que blessé, le saut à faire pour sortir était hors de portée et il ne pouvait s’aider des parois car elles étaient évasées en bas.

Aujourd’hui, le trou est « désactivées » : les piques ont été retirées, le fond percé pour permettre une sortie et de la terre l’a un peu rempli le rendant bien moins profond.

Une fois ce Trou du Loup atteint et sa géocache trouvée, nous reprenons la descente dans le vallon pour atteindre un petit pont qui nous permet de reprendre la piste délaissée avant le cairn Sud-04.

Plus loin, une autre bifurcations de piste. A gauche c’est le barrage et sa fontaine, à droite, c’est la piste qui mène vers la D6 et le Vaucluse, mais aussi, bien avant, vers le lieu de pique-nique, sur de gros rochers plats, dansle lit du Torrent de Corbières.

Après une très longue pause, mise à profit par certains pour une petite sièste, nous reprenons la piste jsuqu’à la bifurcations puis le barrage et la fontaine.

Le barrage ne présente pas de particularité notable et la fontaine, à la source de Tarnaud est en assez mauvais état mais elle a une autre utilité dont je vais bientôt reparler.

Après une courte pause mise à profit pour trouver la 4 eme géocache de la journée, nous repartons par les gorges du Torrent de Corbières où nous avons une surprise venue du ciel : le soleil.

Alors que depuis le matin nous marchons sous une couverture nuageuse assez épaisse, dans un gris peu propice à la photo, nous voila soudain en pleine lumière et la tempréture monte très rapidement.

Tout le passage dans les gorges se fait en plein soleil et à l’arbre mort, quand nous bifurqions sur la droite pour gagner le fond du vallon, nous appreçions l’ombre des arbres et en profitons pour faire une très longue pause.

Nous reprenons en contournant un champ de vignes, passons un gué, gagnons un second champ de vignes et regagnons la civilisation par le lotissement en bas du village.

Arrivés à l’église, nous bifurquons à gauche pour gagner la fontaine et le lavoir, lieu de la dernière géocache du jour qui semble avoir disparue.

Ce lavoir, à sec, est alimenté par la source de Tanrnaud, évoquée plus haut et l’eau est acheminée depuis les canalisations que nous avons longés tout au long du parcours dans les gorges.

Les bancs près de la fontaine nous accueillent le temps de cette dernière pause de la journée et nous regagnons les voitures où nous attend le rituel thé de fin de randonnée.

Merci à toutes et à tous les participants pour la bonne humeur amenée et partagée tout au long de cette journée.

Les informations techniques :

  • Longueur : 11 km
  • Altitude Mini : 287 m
  • Altitude Maxi : 450 m
  • Dénivelé total du parcours : 234 m
  • Géocaches : 5
  • Waymarks : 8

Les photos :

La trace de la RandoCool :

LogoGpsies

04 – Pierrevert – RandoCool – Une boucle vers le Trou du Loup – 237e

Le départ Se rendre à Pierrevert et se garer, chemin de St Patrice, devant la Chapelle Saint Patrice

GPS sur N43.799507 E5.749630

La carte

Carte de notre itinéraire

Le déroulement de cette RandoCool

Nous partons de la chapelle St Patrice de Pierrevert pour descendre tranquillement vers le Chaffère. Arrivé au pont, nous passons dessous car ce dernier n’est pas de première jeunesse et ne permet plus de supporter plus qu’un simple souffle d’air. La remontée qui s’offre à nous est un peu raide, aussi, nous faisons une ou deux pauses avant d’atteindre le site du Cairn Sud 04 et de l’oeuvre LandArt de Jacques Le Texier. Après quelques photos, nous nous remettons en marche vers la retenue d’eau du Trou du Loup et de la Source de Tournaud. Nous nous installons à flanc de colline pour prendre le pique-nique. Nous repartons en longeant le Riou puis dans la colline vers Le Clapier que nous contournons avant d’attaquer la descente qui nous ramène vers le Chaffère (la maison en ruines d’abord puis la rivière du même nom). Nous le passons au gué, longeons un instant la route de Montfuron et attaquons la montée la plus raide de la journée vers le lavoir de la Grande Fontaine où une nouvelle pause est la bienvenue. Nous repartons mais maintenant la chapelle et les voitures ne sont pas loin et nous y arrivons rapidement. Une pause pour boire le thé glacé accompagné de biscuits et le groupe se sépare.

Informations techniques :

  • Longueur estimée : 14,1 km
  • Altitude maximum : 450 m
  • Altitude minimum : 309 m
  • Dénivelés cumulés : 367 m
  • Géocaches sur place : 2 (GC5JQZ1 & GC5RN6A)
  • Géocaches posées : 2

Vidéo réalisée avec les photos

Carte interactive

Retour en haut ↑