13 – Coudoux – RandoCool Geocaching sur les haut de Coudoux – 10 mai 2018

13 – Coudoux – RandoCool

Geocaching sur les haut de Coudoux

10 mai 2018

Compte rendu :

Nous n’étions que 3 au départ de cette randonnée lancée en dernière minute mais les deux moldues qui m’accompagnaient n’ont pas démérité car elles ont presque trouvées la moitié des caches à elles deux.
Le début de la randonnée se fait sur du plat puis nous avons une première montée douce vers le canal. Là, c’est du plat sur 1,5 km.
En quittant le canal, on s’attaque à une vraie montée de 780 m. C’est raide mais les géocaches nous permettent de faire quelques pauses. En haut, c’est tout de suite la récompense car nous avons une très belle vue.
Sur la plateau, nous progressons tranquillement sur une large piste jusqu’au borie. Ne voulant pas trop emmerder les moldues avec des calculs, je ne cherche pas la cache du 15 et nous entamons la suite.
Attention, car il faut bien suivre la trace. Un départ de piste est recouvert par la végétation avant de se dévoiler puis de se perdre à nouveau. On retrouve ensuite une belle piste, bien large qui nous emmène vers la descente.
Nous décidons de bifurquer pour aller vers un point de vue identifié et prendre là notre pique-nique avec une très belle vue.
Après nous être restaurés, nous attaquons vraiment la descente jusqu’au pont du canal par lequel nous sommes déjà passés. Là, nous prenons à droite et ce même canal nous allons le suivre dans l’autre direction le temps de trouver les dernières caches de ce beau circuit.

La carte :


Données techniques :

  • Longueur : 10 km
  • Dénivelé cumulé : 230 m
  • Géocaches : 22

La trace :

On peu consulter, sur GPSIES, la carte interactive mais aussi télécharger la trace de cette randonnée.

LogoGpsies

04 – Riez – RandoCool – De Ste Maxime aux Tourrettes – 331e

04 – Riez – RandoCool – De Ste Maxime aux Tourrettes

16 décembre 2017

 

Le déroulement :

C’est par une température glaciale que nous attendons les retardataire et allons partir sans eux quand ils arrivent enfin.
Nous démarrons alors cette randonnée par un beau ciel bleu.
Nous passont devant la chapelle Saint Maxime puis attaquons la descente vers la ville mais sans excès de vitesse (voir les photos !).
Nous passons la porte Saint Sols, la fontaine Benoite, le lavoir, …
Bientôt nous sommes à la route que nous traversons pour commencer la montée vers la plaine des Tourettes où nous faisons un détour, non pas pour les antennes mais pour voir la ville d’en haut.
Nous reprenons la route avec de très beaux horizons bien dégagés, des vues superbes.
Nous descendons vers St Sébastien et attaquons la remontée vers la plaine de Sainte-Maxime mais bientôt la faim se fait sentir et nous trouvons un endroit au soleil, à l’abris du vent qui nous semble agréable pour le pique-nique.
Après la pause, la remontée vers la plaine de Sainte Maxime reprend et nous arrivons au GR4 que nous allons suivre jusqu’à revoir nos voitures.
Une très très belle journée avec juste un peu de froid le matin.
La carte :
Données Techniques :
  • Longueur : 12 km
  • Altitude minimum : 523 m
  • Altitude maximum : 658 m
  • Dénivelé cumulé : 269 m
  • Géocaches : 2

Les photos :

La trace sur GPSIES : 
LogoGpsies

Une photo à 360° sur le GR4 :

04 – Forcalquier – MiniRandoCool – Les Mourres – 328e – 25 novembre 2017

04 – Forcalquier
MiniRandoCool – Les Mourres

25 novembre 2017

 

Le résumé :

Après la pluie du matin, plusieurs personnes ont renoncées à cette randonnée mais au départ, le soleil est bleu et va le rester toute la sortie.
Nous commençons par gagner la chapelle Saint Marc pour la première cache de la journée puis nous gagnons les 4 antennes pour la vue sur Forcalquier mais aussi pour la seconde géocache, près des restes du hameau des 5 bories.aujourd’hui en ruines.
Nous progessons ensuite en direction des Mourres mais nous détournons un peu pour passer devant l’oratoire en pierres sèches.
Aux Mourres nous faisons une pause le temps de nous séparer pour faire quelques photos et pour certains de suivre un escargot …
Nous reprenons la piste vers le nord mais bientôt nous bifurquons sur l’ouest pour redescendre vers le ravin du Grand Travers vers le barrage de Douroux, un ouvrage unique en son genre.
Ce barrage en pierres sèches est probablement une construction unique en son genre, débuté en 1978 pour occuper la pause méridienne de 4 compères.
Gérard Douroux a placé, déplacé 98% des pierres et 77% des remblais et il a tenu à s’occuper personnellement de la touche finale de l’étanchéité. Au pied du barrage, le sous-bois a également été nettoyé. Sur le site, une plaque a été placée en hommage à Gérard Douroux aujourd’hui décédé. C’est un site magnifique accessible uniquement à pied où l’on peut venir se rafraîchir quand le soleil bat son plein.
Plus loin, nous passons à proximité de l’aqueduc de la Mère des Fontaines qui a fonctionné pendant 250 ans (plus longtemps que la plupart des grands aqueducs romains), traverse les ravins en souterrain sur des gués appareillés de très grosses pierres pour acheminer l’eau jusqu’aux fontaines de Jeanne d’Arc et Saint Michel.
Le soleil va se coucher et nous ne nous arrêtons pas car cet endroit, s’il est historique ne présente pas un très grand intérêt mais plus loin, près de l’aqueduc, nous faisons une pause. Ce dernier a été aménagé pour le public … et fait l’objet d’une nouvelle cache.
Nous reprenons la route et parcourons ce qui reste de la randonnée pour regagner les voitures.
La carte :
04 - Forcalquier - MiniRandoCool - Les Mourres
Estimations :
  • Longueur : 7 km
  • Dénivelé cumulé : 178 m
  • Géocaches : 4

Les photos :

La trace GPS  :

Il est possible de récupérer la trace GPS de cette randonnée sur le site GPSIES pour la refaire.

LogoGpsies

04 – Le Redortiers – RandoCool Les chemins de Jean Giono

7 octobre 2017

La carte :

 

Quelques photos des lieux à visiter

La tour de guet de Redortiers
La tour de guet de Redortiers
Le lavoir de Redortiers
Le lavoir de Redortiers
Ruelle caladée du vieux Redortiers
Ruelle caladée du vieux Redortiers

Le déroulement :

En hommage à Jean Giono, nous découvrirons l’ancien chemin de bergers qui reliait jadis le village de Redortiers au plateau du Contadour.
Nous nous retrouverons au hameau du Contadour où près de la mairie et du monuments aux morts et de l’église St Jean Baptiste du XVIIIe siècle.
Nous passerons en direction du Moulin de Jean Giono où naquirent les fameux Cahiers du Contadour, recueil de textes diverses, de poésies ou de croquis, dans lesquels parurent notamment les premiers chapitres de la première traduction en langue française du chef d’oeuvre d’Herman Melville, Moby Dick.
Nous poursuivrons en direction du sud vers un petit abri construit avec deux banquettes aménagées dans l’épaisseur des murs latéraux de la cabane. Il s’agit d’une cabane de berger.
Par ici, nous aurons une belle vue sur le plateau d’Albion, le Mont Ventoux, le Luberon et la Ste Victoire.
Nous passerons devant la Maison des Graves, annexe du moulin de Giono et inscrite depuis 1996 aux monuments historiques.
Nous prendrons un chemin en sous bois pour gagner le village abandonné de Redortiers et son lavoir restauré en 2001 avec une voûte originale décentrée.
En sortant du village nous passerons devant une cabane en pierres sèches à proximité d’un petit enclos.
Nous regagnerons le hameau du Contadour par le GR de Pays du Tour de la Montagne de Lure.

Les informations techniques estimées :

  • Longueur estimée : 12 km
  • Altitude Mini : 951 m
  • Altitude Maxi : 1162 m
  • Dénivelé total du parcours : 300 m
  • Géocache : 5

Merci de lire :

  • Mise en garde : Je ne suis pas guide, ni accompagnateur professionnel, je ne représente pas une association, de ce fait je décline toute responsabilité lors de cette sortie en cas de blessure, chute, …
  • La sortie est gratuite mais si vous prévoyez de co-voiturer, le passager doit prévoir de la la monnaie
  • On pense à prendre de l’eau (1,5 l minimum), le pique-nique, un verre, la tenue de randonnée adaptée aux conditions climatiques, bonne humeur indispensable
  • Appareil photo et jumelles conseillées

04 – Sigonce – MiniRandoCool – Vue sur Sigonce – 247e

mardi  8 décembre 2015

 Blason Sigonce

Le départ Se rendre à Sigonce et se garer près du cimetière

GPS sur N43.993539 E5.841427
randonneur02[1]

La carte :
04_SigonceCarte

geocacheur[1]

Le résumé :

On devait laisser une voiture à Sigonce, partir à Lurs avec une autre et revenir en passant par cette cache, un peu comme un final … mais je me suis retrouvé tout seul au rendez-vous.

Plutôt que de repartir bredouille, je décide quand même de faire au moins cette cache et j’ai eu raison !!!

La montée se passe sans problème et la cache est vite trouvée mais au moment de prendre quelques photos depuis le point de vue qui justifie la cache, j’entends du bruit sous moi, une dizaine de mètres au plus et je vois un sanglier détaller entre les buissons, suivi d’un second, puis un troisième, un quatrième, un cinquième et enfin le petit dernier.

6 sangliers vivent à une dizaine de mètres de la cache mais en contre-bas. Magnifique !!!

L’appareil photo était sur « paysage », pas sur « animaux en déroute », aucune des photos prises à la va-vite n’est réussie mais je m’en moque complètement. Cette cache valait vraiment le détour et tant pis pour les personnes qui devaient m’accompagner et ne sont pas venue.

CONSEIL : avant de vous approcher de la falaise, faite le plus grand silence et réglez votre appareil photo pour des prises rapides, pas sur paysage, on sait jamais … La différence de niveau entre leur habitat et la cache va les inciter à fuir, pas à attaquer.

geocacheuse[1]

les informations techniques :

  • Distance estimée : 3,4 km
  • Altitude minimum : 465 m
  • Altitude maximum : 535 m
  • Dénivelé cumulé : 79 m
  • Géocaches : 1 (GCXXVT)

randonneur02[1]

 

La vidéo avec les photos

La carte interactive

http://www.gpsies.com/mapOnly.do?fileId=lhqzdvfjvzityaya

Pour récupérer la trace, en haut de cette carte, il faut cliquer sur « OK »

Pour voir l’animation 3D de ce circuit, en haut de la carte il faut cliquer sur la planète Terre (Google Earth)

 

04 – Montfuron – Vers la Colle – 242e

7 novembre 2015

Blason_04_MontfuronB

La carte de la randonnée

La carte de la randonnée (fait dans le sens inverse des aiguilles d'une montre)
La carte de la randonnée (fait dans le sens inverse des aiguilles d’une montre)

Le résumé de cette RandoCool

Aujourd’hui le groupe est important puisque nous sommes plus de vingt à partir du moulin de Saint Elzear, à Montfuron vers une randonnée ou malheureusement tout ne se passe pas comme prévu.
Nous quittons le village vers l’est et bientôt une propriété nous barre le chemin mais nous la contournons par la gauche. Un sentier semble indiquer que nous ne sommes pas les premiers à passer par là. Plus loin, les nombreux « piquets » de Geosel nous indiquent que nous circulons sur une zone qui a été creusée pour faire la place au pipeline qui relie les raffineries de Berre aux dépôts sous les collines de Manosque. Tout est maintenant recouvert mais la zone de travaux a laissée des traces.
Arrivés aux ruines de Pusclat, nous bifurquons plein sud mais sommes bientôt arrêtés par une clôture. Nous la longeons vers la source sulfureuse mais presque à destination de cette étape, des propriétés nous barrent la route. Là, impossible de passer ni de contourner. Nous sommes contraint de rebrousser chemin jusqu’aux ruines de Pusclat et de contourner le Coulet par le nord, pas par le sud.
Nous reprenons l’itinéraire prévus en arrivant à la D907 que nous traversons en direction de Villemus. Bien avant d’y arriver, nous bifurquons pour monter doucement vers le sommet de la Colle d’où nous espérons une belle vue sur les environs. Hélas, les arbres ne permettent pas une vue panoramique mais nous décidons de faire la pause pique-nique.
Après la pause, plutôt que de descendre vers le village de Villemus puis de remonter vers le col de Montfuron, comme prévu, nous décidons de longer la crète de la Colle vers le col. Nous avons eu raison car si le sommet était décevant, la crète nous offre de superbes paysages vers la vallée de la Durance comme vers la montagne de Lure.
Au col, nous remontons vers le moulin où certains se reposent quand d’autres décident d’ajouter un bonus à la journée en montant jusqu’à la butte du Castelas qui fait face au moulin et domine le village de Montfuron. Cette butte du Castelas, outre la vue qu’elle permet, nous propose une table d’orientation classique mais aussi une seconde table, des vents celle-ci. Les 32 vents qui soufflent à un moment ou un autre sur le villages sont inscrits dans une pierre en provençal. Nous regagnons le moulin et plus bas les voitures.

Informations techniques :

  • Longueur estimée : 10 km (sans l’aller-retour vers la source)
  • Altitude maximum : 761 m
  • Altitude minimum : 502
  • Différence d’altitude : 259 m
  • Dénivelés cumulés : 371 m
  • Géocaches : 1

La vidéo réalisée avec les photos

La carte interactive
La photo à 360°
La randonnée en vue 3D

Enregistrer

84 – Grambois – Le tour du ravin de Prat de Bout – 241e

 31 octobre 2015

Blason_84_GramboisB

Le résumé de cette randonnée C’est par une belle journée d’automne que le groupe se retrouver pour cette randonnée ensoleillée. Quelques ruines, quelques points de vues et quelques géocaches rythment notre progression.

La carte de la randonnée

La carte de la randonnée
La carte de la randonnée

La vidéo réalisée avec les photos

La carte interactive

La vue 3D de notre itinéraire

83 – Rians – Le train des Pignes Central-var – 239e

17 octobre 2015

Blason_83_RiansB

Le résumé de cette randonnée

Nous ne sommes que 3 à prendre le départ de cette randonnée alors qu’il fait beau (bien qu’un peu froid le matin). Nous commençons par traverser Rians, passant devant ce qui est sûrement la plus petite maison de la ville. NOus passons également devant l’ancienne garde du Train des Pignes Central-Var puis nous gagnons la colline, au nord de la ville, au dessus des Espargades d’où nous profitons d’une superbe vue sur la ville mais pas à la bonne heure pour faire les photos car nous avons le ciel en face. Une zone un peu critique ensuite car la pente est assez raide et le chemin assez recouvert par la végétation mais encore bien marqué puis nous cheminons bientôt vers le château  Pigoudet. Avant d’y arriver, nous voyons sur la carte la présence d’une chapelle et décidons de nous dérouter plus tard pour y prendre notre pique-nique. Après nous être restauré sous la bienvellance d’un saint qui restera inconnu sans mention sur la chapelle, nous reprenons la randonnée vers l’ancienne voie ferrée du Train des Pignes Central-Var que nous allons suivre. Nous passons devant la maison du garde-barrière 30, traversons la D561 au niveau de St Andrée et suivons un chemin sympatique jusqu’à regagner notre point de départ, devant la gare routière de Rians

La carte de la randonnée

 

La carte de la randonnée
La carte de la randonnée

Informations techniques :

  • Longueur estimée : 13,5 km
  • Altitude minimum : 322 m
  • Altitude maximum : 462 m
  • Dénivelés cumulés : 220 m
  • Géocaches : 3

La vidéo réalisée avec mes photos

 

La carte interactive

 

Retour en haut ↑