04 – Entrepierres – RandoCool et Rand’eau – Les gorges du Vançon – 10 juillet 2021

04 – Entrepierres
RandoCool et Rand’eau
Les gorges du Vançon

10 juillet 2021

Résumé :

Le petit groupe se retrouve à l’heure prévue au pont de la Reine Jeanne pour une randonnée dont la première moitié sera dans la montagne, la seconde dans l’eau.

Le pont de la Reine Jeanne, selon l’histoire connue aujourd’hui

Pourchassée par Louis de Hongrie depuis l’assassinat de son premier mari, ses intérêts vinrent à se confondre avec ceux des habitants de Saint-Symphorien.
En effet, séjournant au château seigneurial de Salignac (3), la reine Jeanne y accoucha d’un fils illégitime. La reine cacha cet enfant au village retiré de Saint-Symphorien et acheta la discrétion des habitants en les déchargeant du droit d’albergue et de cavalcade et en répondant favorablement à la demande des consuls pour la construction d’un pont.

Nous passons le pont et montons vers Saint Symphorien. Des 3 saints ayant portés ce prénom, j’avoue ne pas savoir lequel a donné son nom à ce village sur lequel Pierre Magnan donné un éclairage en y situant le début de son livre La folie Forcalquier avec une accroche très particulière : « Je venais juste d’acheter le corbillard qui devait faire ma fortune. »

Après cette longue montée une pause s’impose et le petit groupe s’éparpille un peu le temps de faire quelques photos.

Nous prenons, le sentier vers Sourribes. Arrivés au petit gué, nous constatons que des arbres ont été coupés et une piste aménagée où il n’y avait avant qu’un sentier. Nous montons et bientôt nous voyons la bifurcation qu’il faut habituellement prendre pour arriver à Vigoureux, village abandonné. Nous restons sur la piste car je sais qu’un éboulis a eu lieu l’an dernier. Un passage est assez dangereux et j’ai l’espoir de ramener tous les randonneurs vivants à défaut de les ramener indemnes (on y reviendra).

Après la montée et un passage à 730 m, c’est la longue descente sur la piste. Une longue et raide descente qui nous amène au pied du village de Vigoureux. Nous décidons de continuer sans nous y arrêter. Nous traversons la petite rivière et faisons une pause à la petite fontaine moussue.

Nous reprenons la piste, passons devant Beaudument et continuons vers le château éponyme.

C’est le moment, juste après « la Vière », de quitter la piste pour gagner le Vançon (également orthographié Vanson). Là, le groupe se retire quelques couches pour passer en maillot.

Le Vançon prend sa source à Feissal, sur la commune d’Authon, au sud-est des Monges, à 1 900 m d’altitude pour confluer 30 km plus loin en rive de la Durance, sur la commune de Volonne, à 472 m d’altitude, en face de la commune d’Aubignosc.

Nous attaquons la remontée du Vançon, contournons le sommet de La Citadelle, passons quelques difficultés, c’est prévu, et arrivons bientôt à la confluence entre le Vançon et le Vallon de la Grande Combe. Nous nous engageons dans les gorges étroites du vallon pour gagner la petite cascade où une tradition millénaire que j’ai décidé il y a 3 ans impose à chaque participant de passer sous la cascade pour une photo.

Nous reprenons, non pas la route mais le lit du Vançon et là surprise, l’endroit où traditionnellement, il faut nager un peu est partiellement comblé et on passe à pied, sac sur la tête.

Arrivés au site tant attendu de la piscine et du tobogan … ben y’a plus que le tobogan ! La piscine, un grand trou dans lequel on peut habituellement nager, se jeter dans l’eau depuis les rochers … ben la piscine est comblé par les cailloux, les gravillons et peut-être dessous par des rocher. Là, on a à peine de l’eau au chevilles !

Bon, il reste le tobogan que l’on réserve pour plus tard … et c’est le moment de se jeter sur nos pique-niques, à peine arrosé de rhum kiwi ou rhum banane.

Les repas respectifs engloutis on va vers le tobogan ou le courant est très fort sur cet endroit resserré, pour quelques photos.

Après une longue pause, le groupe se remet en marche pour de nouvelles difficultés sur cette rivière sauvage avec quelques arrêts baignades et c’est sur la toute dernière difficulté qu’une randonneuse se blesse. Heureusement, ce n’est pas grave et on ne voit pas l’intérêt de l’achever.

Nous continuons sur un Vançon bien plus calme pour gagner le pont de la Reine Jeanne du départ et boucler notre rand’eau.


La carte

Données techniques :

  • Longueur : 13 km
  • Altitude minimum : 524 m
  • Altitude maxi : 710 m
  • Dénivelé cumulé : 305 m

Photos :


La vidéo montée avec les photos :

04 – Sourribes – Rand’eau dans le Vançon – 31 août 2019 – 381e

04 – Sourribes – Rand’eau
Les gorges du Vançon

31 août 2019

 

Le déroulement :

TOUT LE GROUPE se retrouvera au Pont de la Reine Jeanne (D217, 04200 Entrepierres (N44.187194 E6.043696 )).
Dans chaque voiture il devra y avoir autant de places libres que de places occupées car nous laisserons la moitié des voitures ici, le reste des participants se regroupant dans les autres voitures pour gagner Sourribes et le lieu de départ de la rand’eau (randonnée aquatique).
Nous nous engagerons dans le lit du Vançon pour le remonter.
Nous aurons de l’eau majoritairement aux chevilles, voir aux genoux avec un court passage avec de l’eau à la poitrine et quelques passages avec des petites chûtes d’eau.
Nous nous arrêterons, ici et là, pour nous baigner dans des trous d’eau.
Nous nous arrêterons pour pique-niquer à un endroit non accord déterminé.
De retour au pont de la Reine Jeanne, dans l’après-midi, après une dernière baignade, nous nous regrouperons dans les voitures pour rallier le point de départ et les voitures laissées le matin.

La carte :

Estimations :
  • Longueur : 6 km
  • Dénivelé cumulé : 200 m
  • Géocaches : 4
Recommandations particulières :
  • On regarde attentivement l’itinéraire à suivre pour anticiper tous les incidents de parcours (y compris les invasions d’aliens) jusqu’au point de départ et POUR ÊTRE A L’HEURE AU RENDEZ-VOUS (le groupe ne poireautera pas une demi-heure pour attendre les retardataires)
  • On s’assure d’avoir des places libres dans sa voiture pour le transfert du pont vers le départ (soit le matin soit en fin de rand’eau mais il y aura forcément transfert).
  • On prend des chaussures de type vieilles tennis pour la partie aquatique
  • Il est impératif de savoir nager (même s’il n’y a pas beaucoup d’eau, cela reste une randonnée aquatique où des chûtes peuvent arriver.)


L’organisateur se réserve le droit de rejeter la participation de personnes venant avec une voiture pleine, en retard, …

Merci de lire :

  • Mise en garde : Je ne suis pas guide, ni accompagnateur professionnel, je ne représente pas une association, de ce fait je décline toute responsabilité lors de cette sortie en cas de blessure, chute, …
  • On pense à prendre de l’eau (1,5 l minimum), la tenue adaptée aux conditions de cette sortie (maillot de bain, tee-shirt, vieilles tennis, …), le sac de randonnée, le pique-nique, un verre, bonne humeur indispensable.
  • Appareil photo et jumelles conseillées

Attention :

  • Les chemins de randonnées n’étant pas pour moi des pistes de stade, mais un lieu de convivialité et de découverte de la nature, les haltes peuvent être nombreuses, surtout pour des photos et il est hors de question de  »courir » pour arriver le plus vite possible à telle ou telle étape ou à l’arrivée.
  • Si certains pourraient trouver le rythme trop lent et auraient besoin d’aller un peu plus vite (par motivation sportive ou pour un autre rendez-vous, une autre sortie OVS, …) que ne le feraient le guide ou l’ensemble du groupe, je reste persuadé qu’ils trouveront sans peine, sur d’autres sorties, des athlètes à leur niveau.
  • Plus par conviction que par un âge avancé, je préfère ne pas courir mais savourer mes sorties et les relations conviviales avec des compagnons de chemins, de pistes, de sentiers pittoresques.

Nos amis à 4 pattes ne pourrons pas nous accompagner sur cette sortie.

Le lieu de regroupement au pont de la reine Jeanne

04 – Sourribes – Rand’eau – Les gorges du Vançon – 20 juillet 2019 – 378e

 04 – Sourribes
Rand’eau
Les gorges du Vançon

20 juillet 2019

 

Le déroulement :

TOUT LE GROUPE se retrouvera au Pont de la Reine Jeanne (D217, 04200 Entrepierres (N44.187194 E6.043696 )).
Dans chaque voiture il devra y avoir autant de places libres que de places occupées car nous laisserons la moitié des voitures ici, le reste des participants se regroupant dans les autres voitures pour gagner Sourribes et le lieu de départ de la rand’eau (randonnée aquatique).
Nous nous engagerons dans le lit du Vançon pour le remonter.
Nous aurons de l’eau majoritairement aux chevilles, voir aux genoux avec un court passage avec de l’eau à la poitrine et quelques passages avec des petites chûtes d’eau.
Nous nous arrêterons, ici et là, pour nous baigner dans des trous d’eau.
Nous nous arrêterons pour pique-niquer à un endroit non accord déterminé.
De retour au pont de la Reine Jeanne, dans l’après-midi, après une dernière baignade, nous nous regrouperons dans les voitures pour rallier le point de départ et les voitures laissées le matin.
La carte :
Estimations :
  • Longueur : 6 km
  • Dénivelé cumulé : 200 m
  • Géocaches : 4
Recommandations particulières :
  • On regarde attentivement l’itinéraire à suivre pour anticiper tous les incidents de parcours (y compris les invasions d’aliens) jusqu’au point de départ et POUR ÊTRE A L’HEURE AU RENDEZ-VOUS (le groupe ne poireautera pas une demi-heure pour attendre les retardataires)
  • On s’assure d’avoir des places libres dans sa voiture pour le transfert du pont vers le départ (soit le matin soit en fin de rand’eau mais il y aura forcément transfert).
  • On prend un sac poubelle avec soi (j’expliquerai sur place)
  • On prend des chaussures de type vieilles tennis pour la partie aquatique
  • Il est impératif de savoir nager (même s’il n’y a pas beaucoup d’eau, cela reste une randonnée aquatique où des chûtes peuvent arriver.

L’organisateur se réserve le droit de rejeter la participation de personnes venant avec une voiture pleine, en retard, …

Merci de lire :

  • Mise en garde : Je ne suis pas guide, ni accompagnateur professionnel, je ne représente pas une association, de ce fait je décline toute responsabilité lors de cette sortie en cas de blessure, chute, …
  • On pense à prendre de l’eau (1,5 l minimum), la tenue adaptée aux conditions de cette sortie (maillot de bain, tee-shirt, vieilles tennis, …), un sac poubelle (j’expliquerai pourquoi), le sac de randonnée, le pique-nique, un verre, bonne humeur indispensable.
  • Appareil photo et jumelles conseillées

Attention :

  • Les chemins de randonnées n’étant pas pour moi des pistes de stade, mais un lieu de convivialité et de découverte de la nature, les haltes peuvent être nombreuses, surtout pour des photos et il est hors de question de  »courir » pour arriver le plus vite possible à telle ou telle étape ou à l’arrivée.
  • Si certains pourraient trouver le rythme trop lent et auraient besoin d’aller un peu plus vite (par motivation sportive ou pour un autre rendez-vous, une autre sortie OVS, …) que ne le feraient le guide ou l’ensemble du groupe, je reste persuadé qu’ils trouveront sans peine, sur d’autres sorties, des athlètes à leur niveau.
  • Plus par conviction que par un âge avancé, je préfère ne pas courir mais savourer mes sorties et les relations conviviales avec des compagnons de chemins, de pistes, de sentiers pittoresques.

Nos amis à 4 pattes ne pourrons pas nous accompagner sur cette sortie.

Le lieu de regroupement au pont de la reine Jeanne

04 – Sourribes – Rand’eau – Les Gorges du Vançon

8 juillet 2017

Mon profil de géocacheur

Le résumé

Le petit groupe se retrouve au pont de la reine Jeanne mais 2 personnes ont annulées leur venue et nous sommes 6 pour 3 voitures.
On laisse une en haut pour se regrouper dans les deux autres et gagner Sourribes.

A la mise à l’eau, on cherche et trouve rapidement la première géocache du jour.

La remontée du Vançon est toujours aussi agréable et l’eau est à la bonne température car certains la craignaient froide. Pour une fois, un autre groupe est parti juste avant nous et nous les passerons pour être repassé à notre tour tout le matin car nous n’allons pas aux même vitesses.

La cache de la confluence est vite trouvée mais celle du toboggan reste introuvable. Je la remplace et nous continuons à progresser.

Après quelques chûtes dans l’eau, nous arrivons enfin à l’endroit prévu pour le pique-nique, les pieds dans l’eau.

La fin de la randonnée est plus pénible car si l’an dernier j’avais fait ce parcours à deux reprises avec des chaussures d’eau de chez Decathlon, à semelles épaisses, ce coup ci c’est avec des chaussures de moins bonnes qualités et là, je sens bien les pierres.

Une fois au pont, les chauffeurs mont dans la voiture pour regagner celles à Sourribes

Les informations techniques estimées :

  • Longueur estimée : 6,5 en aquatique dans le lit de la rivière
  • Altitude mini : 521 m
  • Altitude maxi : 609 m
  • Dénivelé : 118 m
  • Géocaches : 4

La carte, les informations techniques, la trace GPX à télécharger
Les photos sur Google Photos

04 – Sourribes – Rand’eau – Les Gorges du Vançon

8 juillet 2017

Blason Sourribes Blason Entrepierres

La carte :

Le déroulement :

Lors de mes 4 passages, à aucun moment nous n’avons dû nager pour passer une zone mais il reste indispensable de savoir nager car une chute est possible et  que l’eau peut être un peu plus haute.

La plupart du temps nous pataugerons (eau aux mollets) mais à certains endroits nous devrons affronter une eau plus haute (à la taille).

Nous nous retrouverons à Entrepierres, au Pont de la Reine Jeanne.

Nous laisserons la moitié des voitures, pour, avec les autres, gagner le lieu de départ de la rand’eau, à Sourribes.

Nous remonterons tranquillement le Vançon (ou Vanson, les deux orthographes sont tolérées), pique-niquerons, nous baignerons et gagnerons enfin le pont d’où nous récupèrerons les voitures pour rejoindre celles de Sourribes.

Les informations techniques estimées :

  • Longueur estimée : 6,5 en aquatique dans le lit de la rivière
  • Altitude mini : 521 m
  • Altitude maxi : 609 m
  • Dénivelé : 118 m
  • Géocaches : 4

Merci de lire :

  • Mise en garde : Je ne suis pas guide, ni accompagnateur professionnel, je ne représente pas une association, de ce fait je décline toute responsabilité lors de cette sortie en cas de blessure, chute, …
  • Vérifiez avant de vous inscrire si vous avez une assurance personnelle
  • On pense à prendre de l’eau (1,5 l minimum), le pique-nique, un verre, …
  • Indispensable : maillot de bain (sauf si naturiste !), grand sac poubelle (je vous expliquerai), chaussures d’eau fermées
  • Appareil photo (étanche) conseillé
Exemple de chaussures d’eau fermées
Exemple de chaussure d’eau à éviter
ChaussureDEau_DecathlonAquaShoes500

Par exemple, Decathlon AquaShoes 500

Il existe plein de chaussures de ce type en supermarchés, Decathlon, Intersport, …

Préférez les modèles avec une semelle épaisse pour marcher dans l’eau sans savoir où l’on pose le pied et pour ne pas sentir les cailloux, rochers, …

La chaussure doit être fermée pour éviter les bouts de bois immergés.

Squelettes

Chaussure faussement sécurisante avec des trous sur les cotés qui n’empêchent pas de s’ouvrir le pied sur un rocher ou bout de bois immergé.

Les chiensNos amis à 4 pattes pourrons ne pourront pas nous accompagner sur cette sortie.

04 – Sourribes & Saint Symphorien (Entrepierres) – Les Gorges du Vançon

26 juillet 2015

Blason de Sourribes

 

Le départ :
A 2 km 800 de Sourribes
GPS sur N44 09.611 E6 01.809

Randonneur

Le résumé de cette RandoCool :
Nous sommes 11 randonneurs à nous retrouver à Sourribes pour prendre le départ de cette randonnée qui pour une fois, n’était pas organisée par mes soins.
D’abord, soyons honnêtes, nous avons essayé de remonter le Vançon dans son lit, même si la possibilité nous était offerte de le longer. Plus tard, soyons toujours honnêtes, nous avons surtout essayé de le longer chaque fois que c’était possible !
Ce n’était pas très difficile mais la terre charriée par la rivière nous retirait toute visibilité sur la profondeur et nous ignorions où nous allions poser les pieds.
Les petits « rapides » ont été l’occasion de passages un peu délicats mais sans problèmes alors que le « toboggan », lui, nous a obligé à faire un peu d’escalade mais sans trop de soucis quand même.
Pour le pique-nique, nous avons trouvé un endroit ombragé pour les uns et au soleil pour les autres.
Lors de la fin de la remontée nous croisons quelques personnes et arrivons enfin au Pont de la Reine Jeanne ou tout le monde pose son sac à dos et se jette à l’eau !
Lors de la remontée à St Symphorien, un premier groupe démarre en trombe car la découverte d’une geocache est prévue et nous ne voulons pas retarder le groupe. Nous prévoyons de faire la cache et d’être de retour au village pour le gros du groupe. Malheureusement, nous ne nous sommes pas compris et les randonneurs sont déjà partis. Ne sachant pas s’ils sont déjà passés ou pas, nous attendons, attendons, attendons encore puis décidons de partir nous aussi.
Après le passage au hameau abandonné de Vigoureux, nous rejoignons l’arrière garde du groupe qui nous précède et c’est tous ensemble que nous finissons cette rafraîchissante rand’eau.

geocacheuse[1]

La carte :
Une randonnée aquatique dans le Vançon entre Sourribes et le Pont de la Reine Jeanne et retour par les hameaux de Saint Symphorien, Vigoureux, ...

geocacheur[1]

les informations techniques :

  • Distance : 12 km (dont 6 aquatiques)
  • Altitude minimum : 520 m
  • Altitude maximum : 736 m
  • Dénivelé Total : 371 m
  • Géocaches : 1


La vidéo réalisée avec les photos :

randonneur02[1]

La carte interactive :

Randonneur3

La photo 360°

 

04 – Sourribes – Randonnée – Le Pont de la Reine Jeanne – 22 juin 2013 – 144e

22 juin 2013

Blason Sourribes

 

Le départ :
Se rendre à Sourribes, se garer devant la Mairie/église
GPS sur N44.147840 E6.015496

Randonneur3

Le résumé de cette RandoCool :
C’est par une superbe journée que le groupe se constitue devant la mairie de Sourribes.
La route laisse rapidement la place à une piste jusqu’au village abandonné de Vigoureux (abandonnés par tous sauf par les vaches …).
A partir de là l’ascension commence par un sentier vers le village de Saint Synphorien, abandonné également (même par les vaches pour le coup)
La descente vers le pont de la Reine Jeanne est rapide et la mise à l’eau du plus courageux l’est encore plus.
Une bonne baignade dans de l’eau pas trop fraîche, un lieu sublime (nous sommes juste un peu décalé par rapport au pied du pont), un pique-nique, des randonneurs heureux d’être au sein de ce groupe et d’y partager sa bonne humeur … que demander de plus ?
Le retour, par le même chemin se passe sans problème … excepté la cheville de votre serviteur mais, bon, cela fait partie de l’aventure.

geocacheuse[1]

La carte :

geocacheur[1]

les informations techniques :

  • Distance : 18,2 km
  • Altitude minimum : 457 m
  • Altitude maximum : 736 m
  • Dénivelé Total : 778 m
  • Géocaches : 1


Les photos :

randonneur02[1]

La carte interactive :

Retour en haut ↑